Nombre total de pages vues

mercredi 23 décembre 2015

Les jeux de la Cour





 Depuis un quart de siècle, Nicolas LeFloch sillonne la France en quête d'une justice que les institutions de la Monarchie absolue ont parfois bien du mal à lui garantir. En 1786, il démêle les affaires sordides d'un monde qui court les salles de jeux comme on court à sa perte. On déménage le cimetière des Innocents, devenu au fil du temps un cloaque insalubre, et Nicolas va découvrir enfin le secret de sa naissance. L'Histoire, telle qu'on l'aimerait sur le banc des collèges.





L'inconnu du pont Notre-Dame – Jean-François Parot – Lattès – 440 pages – 19€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 29 novembre 2015




mardi 22 décembre 2015

Prise de tête





L'auteur du très pessimiste "Un Petit boulot" fait un pas de coté sans qu'on sache si c'est encore de la science fiction ou déjà la face noire de nos jours ordinaires. Un flic télépathe est aux trousses d'un tueur télépathe oublié dans la nature par les services spéciaux. Les vrais méchants qui savent tout de vous sont planqués derrière les ordinateurs du FBI. Amateurs de fables cruelles, réjouissez-vous.




Ils savent tout de vous – Iain Levison – Traduit de l'anglais par Fanchita Gonzalez Battle – Liana Levi – 240 pages – 18€ - Réédition Piccolo janvier 2017 - 240 pages - 9,50€ ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 22 novembre 2015







lundi 21 décembre 2015

C'est encore du belge





 Nadine Monfils est belge, petite princesse sur laquelle le temps n'aurait pas prise. Le tricot est le dérivatif préféré de son héros, le commissaire Léon qu'on retrouve avec plaisir dans ses rééditions pour Pocket. Ce deuxième épisode évoque la mort accidentelle d'une petite fille par la négligence criminelle de trois amies en goguette. Quand un mystérieux vengeur présente l'addition, elle est forcément salée. 






La nuit des coquelicots – Nadine Monfils - Pocket - 220 pages - 6,20€ - ** 
Lionel Germain




vendredi 18 décembre 2015

D'une guerre civile à l'Aube dorée



 "Athènes la nuit est vide comme notre poche. Toutes deux sont comme des vases communicants percés d'où tout s'écoule. Rues vides, trottoirs vides, tavernes à moitié vides. Si dans la journée on voit la lassitude d'Athènes, la nuit on voit son deuil." 

Petros Markaris a écrit un peu moins d'une dizaine de romans avec le commissaire Charitos. Depuis la crise financière, c'est une trilogie qu'il consacre à son pays en deuil. Deuil des banquiers dans "Liquidation à la grecque", Prix du Polar européen en 2013, deuil des fraudeurs dans "Le Justicier d'Athènes", deuil des élites dans "Pain, éducation, liberté". 



Il fallait un épilogue, forcément meurtrier. D'un côté, les néo-nazis d'Aube dorée, de l'autre les membres d'un mystérieux groupe baptisé "les Grecs des années 50", tous les fondamentaux idéologiques de la Grèce contemporaine sont au rendez-vous. Les voyous d'Aube dorée s'en prennent à Katérina, la fille de Charitos, ceux qui se revendiquent de la Guerre civile assassinent les profiteurs. Quant à la police, elle est souvent corrompue et xénophobe. 





Charitos courtise le dictionnaire pour empêcher l'évasion lexicale, contraindre le monde à s'en tenir au sens des mots. Altération du jugement ou emploi de moyens condamnables, la corruption reste le noyau dur du vocabulaire de la crise et les effets secondaires de la cure berlinoise ne contredisent malheureusement pas la grille de lecture de Petros Markaris. 

Par exemple, ces Grecs des années 50 renvoient à une période où les Albanais très pauvres enviaient des Grecs qui n'étaient pas très riches. Plus d'un demi-siècle plus tard, les prédateurs ne sont plus les mêmes mais le système de prédation, lui, est à l'épreuve des balles.
  

Épilogue meurtrier – Petros Markaris – Traduit du grec par Michel Volkovitch – Seuil – 288 pages – 21€ - ***
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 13 décembre 2015




jeudi 17 décembre 2015

Le vieil homme, l'enfant et l'éternité



 May va mourir, May est morte peut-être. Et le monde étrange – et familier pourtant – où elle coule des jours heureux en compagnie de son grand-père, vert paradis d’amours enfantines encore au bord du non-dit, n’est sans doute qu’un centre de soins palliatifs aménagé pour elle par des médecins, ou bien déjà l’éternité subjective des premiers romans de Jeury, qui multiplie à l’infini ou presque les ultimes secondes conscientes de ceux qui vont partir. 




Mais nous sommes loin de l’univers chronolytique du "Temps incertain" où, réduits à lutter avec leurs rêves contre des technologies devenues furieuses, hommes et femmes s’entredéchiraient. Ici, pour ce passionnant retour à la SF après un quart de siècle d’exploration de territoires plus convenus, Jeury, pacifié, devenu grand-père, donne la parole à une enfant de dix ans, qui détient le secret du changement et surfe innocemment sur la théorie des cordes, passant d’une "brane" à l’autre. 




Dérouté par une écriture se jouant avec délectation de la syntaxe, un lexique aussi où les mots-valises voisinent avec d’obscurs néologismes qu’il finit peu ou prou par décrypter, le lecteur comprend vite en effet qu’il est sur une autre ligne d’univers, dont la faune, la flore, la physique parfois sont déroutantes. Sur cette Terre, May découvrira peut-être son "éternété"…

May le monde - Michel Jeury - Ailleurs & demain/Robert Laffont - 392 pages - 22€ - ****
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 5 septembre 2010




mercredi 16 décembre 2015

Mauvais génie





 Les esquimaux, nous dit-on, abandonneraient leurs vieux sur la banquise pour leur épargner les souffrances de la sénilité. En se référant à cette coutume, Louis élimine les mémés à héritage dont ses amis ont parfois imprudemment émis le souhait qu'elles disparaissent. Mais Louis n'est que le héros de papier d'un roman que le narrateur achève en commentant sa propre vie. Pascal Garnier décale ces deux récits avec une fausse nonchalance. Le tout forme un cauchemar tranquille digne des meilleurs G.J.Arnaud publiés autrefois dans la même collection du Fleuve noir.



La solution esquimau – Pascal Garnier – Fleuve noir 1996 – 188 pages – 6,40€ -
Zulma – réédition 2006 – 160 pages – 16,80€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche - 13 octobre 1996








mardi 15 décembre 2015

En un clin d'oeil






 Une femme flic dépressive est sauvée du suicide par son collègue. Intuitive et brillante, elle est capable de reconstituer une scène de crime d'un simple clignement d'œil. Un don très utile pour comprendre le meurtre ritualisé d'une petite fille. L'intrigue a des atouts mais malgré son talent de conteur, le Norvégien Samuel Bjork est loin de la démesure de Jo Nesbo auquel il est comparé en quatrième de couverture.





Je voyage seule – Samuel Bjork – Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud – Lattès – 512 pages – 20€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 22 novembre 2015




lundi 14 décembre 2015

Retour de pub





 Pour qui aime Edimbourg, l'Oxford Bar s'impose. Mais passée la première pinte, il faudra bien l'admettre, John Rebus ne traine pas au comptoir. On l'a rétrogradé sergent, on le soupçonne d'avoir trafiqué les preuves d'une vieille affaire, on compte ses  vrais amis sur les doigts d'une main, et pourtant, il a repris du service, toujours aussi bougon. Avec lui, une certaine idée de l'Écosse est éternelle. 





On ne réveille pas un chien endormi – Ian Rankin – Traduit de l'anglais par Freddy Michalski – 430 pages – 22,50€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 13 décembre 2015




vendredi 11 décembre 2015

Guerre au crime et crimes de guerre


 Pourquoi craindrait-on l'arrivée au pouvoir du parti nazi quand on est victime de l'hyperinflation de 1923, quand on préfère brûler les billets de banque plutôt que du charbon qui reviendrait plus cher? Comment assiste-t-on à la dilution de l'âme allemande dans les brumes "cosmopolites" de Berlin? Royaume des "Revues Nègres" soumis à la dépravation des cabarets de sodomites, la République de Weimar symbolise aux yeux d'une partie du peuple éreinté par la crise et les spoliations du Traité de Versailles la dernière marche vers l'anéantissement. 



C'est donc un décor paré pour une remise en ordre définitive que nous propose David Thomas au départ de "Ostland". C'est aussi un éclairage indirect sur l'argumentaire des criminels. Georg Heuser, le héros tragique de ce roman est un personnage réel. Ses crimes, hélas, le sont tout autant. Dans les années soixante, les enquêteurs chargés de le ramener devant les tribunaux n'étaient pas très populaires. Quant à George Heuser, flic ambitieux et prudent, il n'avait pas de sympathie pour les nazis en 1941. Mais son accession au grade d'enquêteur l'incorpore de fait dans la SS et sa vie va changer. 


De la police criminelle aux crimes de la police, toutes les étapes de la déchéance sont franchies à Minsk où se planifie la déportation des Juifs. Hanna, la jeune femme juive qu'il a sauvée au prix d'un viol, est la seule à pouvoir estimer que son bourreau est autant victime qu'elle de la violence qu'il leur a infligée. 

Pendant la rédaction de ce roman-documentaire, un ami juif a tenté de remonter le moral de l'auteur inquiet de cette banalité du mal. Chacun de nous est-il capable du pire? "C'est de cette crainte" qu'il est question ici.   

Ostland – David Thomas – Traduit de l'anglais par Brigitte Hébert – Presses de la Cité – 350 pages – 21€ - ***
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 29 novembre 2015




jeudi 10 décembre 2015

Stephen King inédit





 Tout sur King, ou presque, dans un format modeste, l’essentiel donc. Parmi une dizaine d’essais, citons l’analyse pertinente de "La Tour sombre" - cycle méconnu, une étude sur King et la forme courte, un guide de lecture, une biblio, et, cerise sur le gâteau, deux textes inédits, dont "Mauvaise herbe" qui inspira Romero pour Creepshow, un film dans lequel King jouait en 1982. Cultissime.





Stephen King : la part des ténèbres  - revue Bifrost n° 80 – Éditions Le Bélial’ – 191 pages – 11€ - ****
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 1er novembre 2015




mercredi 9 décembre 2015

Résidence surveillée




 Que se passe-t-il quand on propose aux retraités fortunés l’enfermement volontaire dans une résidence de rêve? Ils peuvent mourir d’ennui ou se suicider comme dans un ″serpent au paradis″ de Robert Bloch. Pascal Garnier a choisi de les confronter à l'inquiétude. Dans leur pavillon saboté par un promoteur dans la débine, deux couples et une femme seule s'observent d'abord avant de sombrer dans la folie sécuritaire d'un lieu censé les protéger. Un roman ténébreux qui se lit d'une traite.




Lune captive dans un œil mort – Pascal Garnier – Zulma – 157 pages – 16,80€
Points Seuil – 152 pages – 6,10€  - ** -
Lionel Germain







mardi 8 décembre 2015

Meurtres à Hambourg





 Simone Buchholz nous promet un polar sur l'affreuse banalité littéraire des meurtres en série. Mais le vrai cadeau, c'est Chastity Riley et Hambourg. Chastity, procureur imbibée, n'est pas insensible au charme d'un ex-braqueur. Quant à Hambourg, elle est caractérisée par la ferveur populaire du Football Club de Sankt Pauli. Loin de Berlin, l'Allemagne a d'autres séductions pour combler l'attente du lecteur.





Quartier rouge – Simone Buchholz – Traduit de l'allemand par Joël Falcoz – Piranha – 204 pages – 16,90€ - **
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 15 novembre 2015





lundi 7 décembre 2015

C'est du belge





 Première apparition du commissaire Léon dans ce Montmartre où se croisent Irma, le travelo, les peintres du Faubourg et un psychopathe amoureux des cimetières. Si le commissaire Léon tricote, c'est avant tout pour le confort supposé de son chien Babelutte. La Belge Nadine Monfils invente un univers dont elle a réussi l'adaptation pour le cinéma avec Michel Blanc, Josiane Balasko, Dominique Lavanant et Annie Cordy. 






Madame Édouard – Nadine Monfils - Pocket - 249 pages - 6,20€ - **
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche - 22 novembre 2015




vendredi 4 décembre 2015

Les Loups sont dans Paris



 On éprouve un malaise légitime à évoquer les effets d'une terreur bien réelle, celle qui s'est invitée au cœur même de Paris, et son glissement dans l'enclos sécurisé d'une fiction. Depuis l'enfance, on partage le plaisir du conte où se dessinent les figures du mal dans la mélodie apaisante des mères. Le thriller n'est qu'un des avatars de ce frisson, davantage destiné à libérer nos peurs qu'à nous renvoyer au cauchemar éveillé du monde.

DOA, l'auteur de "Pukhtu", nous révélait dans un entretien récent le projet d'un scénario point par point identique à celui qu'on vient de vivre à Paris. Julien Suaudeau dans "Le Français" nous offre une description saisissante des mécanismes qui conduisent à la radicalisation d'une partie de la jeunesse. 

En ouvrant avec "Les Fauves", la nouvelle collection des éditions Robert Laffont, Ingrid Desjours ignorait qu'on le lirait à la lumière si sale de nos chagrins, que les échos du Bataclan se mêleraient à la bande-son d'une histoire offerte aux insomniaques.




On y retrouve essentiellement deux personnages, Lars le vétéran d'Afghanistan et Haiko, une jeune femme menacée de mort pour son action visant à sauver les enfants tentés par DAESH. Lars est victime du syndrome post traumatique depuis son retour de guerre. C'est lui qui est chargé de protéger la jeune femme mais leurs secrets à l'un et à l'autre font le sel d'un roman âpre et utile pour comprendre les racines du mal.  





"Le vieux monde se meurt. Le nouveau est lent à apparaître. Et c'est dans ce clair-obscur que surgissent les monstres." Ingrid Desjours a bien choisi sa citation d'Antonio Gramsci. Le problème, sans doute, c'est que le vieux monde n'en finit pas de mourir. Du coup les monstres s'organisent et leur drapeau noir annonce des nuits plus sombres encore que celles de Barcelone en 1936.

Les Fauves – Ingrid Desjours – La Bête Noire, Robert Laffont – 440 pages – 20,50€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 22 novembre 2015




jeudi 3 décembre 2015

Des Gentilshommes de fortune






 Dans sa postface, l’auteur situe ses personnages entre Conan et D’Artagnan. Si l’on trouve bien ici des clins d’œil à la SF ou à la fantasy (la dédicace à Moorcock, deux héros qui ressemblent à Fafhrd et au Souricier Gris du "Cycle des épées" de Leiber, et des illustrations de qualité dues au pinceau de Gary Gianni, qui prit la suite de Foster sur la BD "Prince Valiant"), les bonheurs d’écriture du livre tirent davantage vers Dumas. 




Howard avait une plume efficace, mais sans grâce et totalement dénuée d’humour; ici la virtuosité domine, et la truculence des situations et des dialogues, même dans les moments où l’intensité dramatique est à son comble, tient le lecteur en haleine, au fil d’une intrigue parfois fort complexe. 

Deux filous fort sympathiques, un géant africain expert dans le maniement de la hache d’arme et un échalas franc, natif de Ratisbonne, médecin et philosophe, complices tous deux en truanderie et toujours prompts à se quereller, s’encombrent d’un  jouvenceau mal embouché qu’il s’agit de replacer sur le trône. 

Mais les choses ne sont pas si simples: nous sommes en Khazarie, au milieu du Xe siècle, les drakkars Rous’ (qu’on n’appelle pas encore Varègues) descendent la Volga en semant mort et destruction, et dans ce caravansérail de langues et de mœurs d’un monde en gésine où la Russie est en train de naître et qui voit chrétiens et mahométans se soumettre à un empereur juif, il n’est pas toujours facile de savoir qui est qui, d’autant plus quand les éléphants s’en mêlent! 

Chabon a réussi son pari : écrire une histoire de juifs de cape et d’épées qui rompe avec les clichés dont se joue toujours avec talent un Woody Allen par exemple.

Les Princes Vagabonds  - Michael Chabon – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle D. Philippe - Pavillons / Robert Laffont – 230 pages – 18€ - ****
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 23 mai 2010




mercredi 2 décembre 2015

Sortie de route




 De livre en livre, Pascal Garnier s'est employé à soulever le tapis des pavillons de banlieue où chaque chose est assignée à résidence, l'odeur de l'encaustique, les bibelots sur les meubles et les amis du dimanche. Ses personnages se dissolvent dans les replis morbides d'un récit excluant toute exégèse des causes et des conséquences de leurs actes. A charge pour le lecteur d'imaginer l'implicite monstrueux qui les anime. Comme dans ce roman où un père est entraîné par sa fille dans un road-movie meurtrier. 




Le Grand Loin – Pascal Garnier – Zulma – 157 pages – 16,80€ - ***
Lionel Germain




mardi 1 décembre 2015

Reprises macabres





 Au City Herald de New-York, John Costello, un mystérieux archiviste, s'intéresse à une série de quatre meurtres commis à l'identique et à la date anniversaire de meurtres passés. Sans bouleverser nos connaissances sur le monde des tueurs en série, Ellory propose une nouvelle fois un suspense indiscutable. Grâce en partie à ce John Costello que les secrets intimes transforment en coupable idéal et nous contraignent à ne pas le lâcher jusqu'au dénouement. 





Les Assassins – R.J. Ellory – Traduit de l'anglais par Clément Baude – Sonatine – 528 pages – 22€ - ***
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 15 novembre 2015




lundi 30 novembre 2015

Évaporé





 Patrick Pécherot nous a souvent invités à revisiter l'histoire mais dans ce voyage au cœur de l'insurrection parisienne de 1870, en compagnie des poètes et des artistes enivrés d'absinthe, on est d'abord subjugué par le détour américain. Un privé en 1905 recherche Dana, traître ou communard enrôlé dans le grand barnum de Buffalo-Bill. Paraphrasant Gérard de Nerval, c'est une image qu'il poursuit, rien de plus. Le texte brille de l'éclat noir d'un Modiano.




Une plaie ouverte – Patrick Pécherot – Série noire Gallimard – 272 pages – 16,90€ - ****
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 15 novembre 2015




vendredi 27 novembre 2015

Protéger la muraille de Chine



 Le roman noir américain s'est constitué sur les rapports violents d'une société en train de chercher son point d'équilibre. C'est ce qui nous vaut en littérature des intrigues aux muscles apparents. Il serait abusif de mettre en parallèle "L'Enfer des codes" du Chinois Jia Mai (ou doit-on dire Mai Jia), un roman dont la noirceur ne tient qu'à l'épaisseur du secret entourant le personnage principal, avec le rythme des polars anglo-saxons.

Contrairement à Qiu Xiaolong, l'auteur de "Dragon bleu, tigre blanc", exilé aux États-Unis, Jia Mai a passé 17 ans dans l'Armée Populaire et est le représentant très officiel de l'Association des écrivains. Il a obtenu pour un autre livre le prix Mao Dun, distinction prestigieuse et néanmoins contestée pour les conditions dans lesquelles elle est attribuée.



"L'Enfer des codes" c'est d'abord la généalogie de la famille Rong, une dynastie de marchands de sel, à l'origine d'une lignée de mathématiciens dont ce Rong Jinzhen, recruté en pleine guerre froide. Au sein de l'Unité 701, spécialisée dans le contre-espionnage, il doit casser "Purple", le code ennemi. Sa biographie nous est livrée par un narrateur qui sillonne la Chine à la recherche de témoignages. Plus on avance, plus le désert affectif du héros se peuple d'une armée de chiffres avec laquelle il doit défaire la muraille de "Purple", Graal inaccessible. 



Si "L'Enfer des codes" est en apparence un roman conforme aux exigences idéologiques de la Chine contemporaine, il dissimule un étrange pouvoir de subversion par la qualité insaisissable de son héros.   

L'Enfer des codes – Jia Mai – Traduit du chinois par Claude Payen – Robert Laffont – 334 pages – 21€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 15 novembre 2015




jeudi 26 novembre 2015

Litanies pour un millénaire






 15 auteurs de SF, et non des moindres (Andrevon, Stolze ou Trudel) se penchent sur le Moyen-âge. Entre histoire et imaginaire, ce recueil explore les différentes facettes du merveilleux médiéval: on ne s’étonnera pas d’y rencontrer le philosophe Roger Bacon – qui fut le héros d’un roman de SF, déjà – et le souvenir obsédant des croisades qui torture encore nos mémoires. Merveilleux, vous avez dit merveilleux?





Dimension Moyen-Âge - présentée par Meddy Ligner – Rivière blanche - 248 pages - 17€ - ****
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 18 octobre 2015




mercredi 25 novembre 2015

Dévouement



 Le roman de gare avait mauvaise réputation jusqu'au débarquement dans les années 80 du vingtième siècle d'un groupuscule de poètes dont Jean-Bernard Pouy reste aujourd'hui encore l'emblème et la référence pour de nombreux jeunes auteurs. Du roman de gare, on est alors passé à la machine à rêve ou au cauchemar de première classe. Comme Pouy auquel il rend hommage, Pascal Garnier, mort en 2010, attendait beaucoup de son lecteur.





Jamais il ne trahit ce personnage venu de nulle-part et totalement dévoué à ses semblables. Dans les replis pluvieux d'une Bretagne où se concentre l'ordinaire universel de notre humanité, on ignore parfois que le charme, la séduction et la disponibilité sont aussi des vertus de destruction massive. Le vertige qui s'empare peu à peu du voyageur insomniaque est d'autant plus saisissant.





La théorie du panda - Pascal Garnier - Zulma - 175 pages – 16,80€ -
Points Seuil – 181 pages – 6,50€ - ***
Lionel Germain








mardi 24 novembre 2015

Enfants de Parrains





 Giulia, petite fille du parrain Don Alfredo, et Lorenzo, jeune journaliste qui enquête sur la mafia, ont peu de chance de vieillir ensemble. Les pseudos crimes d'honneur sont accessoires et si cette partie de l'intrigue est aussi prévisible qu'un remake shakespearien, Gilda Piersanti approfondit son analyse de la corruption généralisée du secteur privé et de la fonction publique italienne. Voilà ce qui aiguise réellement les appétits rivaux des groupes mafieux.





Les liens du silence – Gilda Piersanti – Le Passage – 288 pages – 19€ - **
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 8 novembre 2015




lundi 23 novembre 2015

Avis de recherche



 
 Edwige Marion, la commissaire de Danielle Thiéry, soigne comme elle peut les pulsions sexuelles héritées d'une précédente blessure. Sa propre fille, agressée dans l'Eurostar, est au centre d'une enquête autour de l'identité mystérieuse d'une femme à laquelle on a enlevé l'enfant. Pour avoir une chance de le récupérer, elle doit promettre de s'occuper d'un petit monstre que les ravisseurs lui ont laissé en échange. À partir des menaces et des enjeux d'une recherche dévoyée, Danielle Thiéry propose un nouveau sac de nœuds à la sagacité de Marion. Du rythme et du fond. Passionnant.  



Dérapages – Danielle Thiéry – Versilio – 340 pages – 19€ - ***
Lionel Germain



vendredi 20 novembre 2015

Vaccins mortels



 Diplômée de biologie à l'université de Copenhague, Sissel-Jo Gazan a passé deux ans avec les chercheurs danois en Guinée-Bissau pour découvrir les effets secondaires dévastateurs de certains vaccins. Mais "Le Graphique de l'hirondelle" est avant tout un roman passionnant pour décrypter la réalité sociale danoise à travers deux personnages.



Soren, jeune superintendant de la division criminelle, vit une relation complexe avec sa compagne. Il est sous le charme de Lily, la petite fille de cinq ans dont il jalouse le père biologique. Avec son sens du "détricotage", une méthode qu'on enseigne désormais dans les écoles de police, il va chercher à comprendre l'étrange "suicide" du professeur Storm, survenu après ses observations sur un doublement de la mortalité des enfants vaccinés au DTP (Diphtérie, tétanos, poliomyélite).




Marie, collaboratrice du professeur Storm, est convaincue comme lui que la mort d'un enfant danois après une vaccination ferait la une de tous les journaux alors que l'OMS refuse de réagir au décès en nombre des enfants de Guinée-Bissau. La jeune femme appartient aux classes moyennes, traversées par la peur permanente de disparaître dans le maelstrom communautaire. 

Cette peur est physiquement représentée par le déclin du père et de la mère, par l'effacement du mari dans un conformisme sans âme, et par la survenue d'une tumeur, cette menace qu'on pense étrangère à soi et qui vous dévore de l'intérieur. Soren et Marie se retrouveront pour mener une réflexion et un combat dont les enjeux dépassent largement les frontières du Danemark. Un très bon roman noir.
  
Le graphique de l'hirondelle – Sissel-Jo Gazan – Traduit du danois par Nils C. Ahl – Mercure noir – 540 pages – 25€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 8 novembre 2015




jeudi 19 novembre 2015

L'infernale comédie de Clive Barker




 Terrains vagues infestés de vermine, taudis suant le salpêtre et la haine, corps livrés à d’immondes bourreaux, c’est l’environnement familier du jeune Jakabok. Chez les démons, la vie s’apprend en ayant mal. Maître du fantastique postmoderne, auteur aussi de films ou de bandes dessinées, Barker n’adopte pas dans ses récits le prisme convenu de la bonne conscience anglo-saxonne, illustré par tant de livres banalisant l’horreur où l’on se retrouve toujours du bon côté du mal (comme souvent chez Stephen King).




De livre en livre, il s’est fait le cartographe de l’indicible, et son enfer tient la route. Mais, semblables à ces figures du peintre Bacon, avec lequel il partage la même fascination-répulsion pour l’Église et pour l’Irlande – dont ils ont sucé le lait chacun à leur manière, trognes défigurée aux lèvres absentes ouvertes sur un cri silencieux, ses démons ressassent inlassablement une désespérance tout humaine. "Science avec patience, le supplice est sûr", comme l’écrivait Rimbaud dans "L’Éternité". Non, décidément, Dante n’avait rien vu.




Jakabok : le démon de Gutenberg - Clive Barker - Traduit de l’anglais par Jean-Pierre Pugi – Lunes d’encre/Denoël - 218 pages - 19€ - ***
Du même auteur, vient de reparaître: Le royaume des Devins - Traduit de l’anglais par Jean-Daniel Brèque - Folio/SF - 927 pages - 10,20€
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 7 février 2010




mercredi 18 novembre 2015

Blanc sec






 Après la chronique des petits Blancs du Kansas au milieu du vingtième siècle, c'est Detroit en 1958 qui sert de cadre au nouveau roman de Lori Roy. Un portrait de groupe, des femmes blanches du milieu ouvrier qu'elle observe avec une alchimie parfaite entre distance et empathie. Malgré la ségrégation, la peur du déclassement s'insinue quand débarquent les premières familles noires.  






De si parfaites épouses – Lori Roy – Traduit de l'américain par Valérie Bourgeois – Le Masque – 314 pages – 20€ - *** –
Lionel Germain - Sud-Ouest-dimanche – 8 novembre 2015




vendredi 13 novembre 2015

Quartier Nord



 L'Islande, ce gros glaçon à la frontière du Groenland, peut aussi figurer la dernière banlieue nord de l'Europe. A la lecture d'Indridason ou de Thorarinsson, le pays paraît concentrer tous les attributs négatifs de la modernité. A peine plus de 300 000 habitants et un système bancaire qui faillit terrasser cette terre de fjords et de volcans aux noms imprononçables.



Suicide assisté par ordinateur, mariage homosexuel, harcèlement téléphonique, à son habitude, Arni Thorarinsson explore dans "L'ombre des chats" plusieurs pistes autour d'une intrigue principale consacrée aux problèmes graves de la presse écrite. Einar le journaliste est tiraillé entre les appétits des politiciens et des banquiers pour le "Journal du Soir". Le charme du roman doit beaucoup aux personnages secondaires, l'ex-femme d'Einar, sa fille Gunnsa qui rêve d'être photographe, son patron parfois détestable, sa maîtresse volcanique, sa collègue plus secrète. 



Le rapport au temps, enfin, à la vieillesse de son père ou de sa voisine avec laquelle Einar a tissé des liens précieux, éloigne paradoxalement le lecteur de cette rigueur procédurière qu'il est censé trouver dans un polar. Thorarinsson emprunte au meilleur de la littérature de genre avec humour. Mais c'est quand même pour nous parler d'un monde où "le progrès technique est une hache dans la main d'un meurtrier dément."   

L'ombre des chats – Arni Thorarinsson – Traduit de l'islandais par Éric Boury – Points Seuil – 380 pages – 7,70€ - ***
Lionel Germain - Sud-ouest-dimanche – 1er novembre 2015




jeudi 12 novembre 2015

Percées vers l'Ailleurs






 Y-a-t-il une différence entre fantasy et merveilleux? Un rapport entre Charles Perrault et G. R. R. Martin, l’auteur de "Game of Thrones"? Et qui étaient Arthur Rackham et Mervyn Peake? Une trentaine de spécialistes proposent autant d’essais souvent pointus sur un phénomène éminemment postmoderne: le retour de la magie. "The" Bible!





Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux - sous la direction d’André-François Ruaud - Les Moutons électriques, relié, illustré - 640 pages - 59€ - ***
François Rahier – Sud-Ouest-dimanche – 11 octobre 2015




mercredi 11 novembre 2015

L'armée des ombres de James Ellroy



 James Ellroy. Provocateur, arrogant, homophobe, réactionnaire, obsédé sexuel, imbu de lui-même et passionnant autant qu'insupportable. En pleine tourmente personnelle, il se sort du trou avec de petites histoires de flics longtemps ignorées des éditeurs. Difficile, dans l'univers formaté du thriller américain, d'apprivoiser cette rage et cette puissance de l'écriture. 

Pourtant, le voilà vite promu "meilleur auteur de polars". La célébration et la reconnaissance le sauvent d'une overdose. Hollywood lui fait la révérence. Le quatuor sur Los Angeles, avec entre autres, "Le Dahlia noir" ou "L.A. Confidential", offrent des scénarios ciselés pour la lumière vénéneuse des multiplex. Ellroy veut davantage. Des bataillons de figurants se bousculent dans ses notes.  Il s'est mis à boire du petit lait et à fumer la Bible.



A l'heure du story-telling, il raconte l'autre histoire de l'Amérique, les "pédés" honteux, les traqueurs de "pédés" et de communistes, les complots minables qui ont changé le monde. "American tabloïd", "American Death trip", "Underworld USA", entre chaque pavé, il reprend une goulée d'air pur, parce que la faille est à portée de regard. Les angoisses du sale môme de neuf ans qui souhaitait voir mourir sa mère, la belle et dangereuse Genova Hilliker Ellroy, lui restent en travers de la gorge. 




Il a parcouru les soixante dernières années en reniflant les dessous du pêché. Dieu aime Ellroy. Dieu lui envoie des femmes. Des rédemptrices. Ellroy n'aime pas les hommes. Il cauchemarde sur des prédateurs avec des sexes énormes. Pour se délivrer du parfum de la morte, il s'est transformé en flic. Il a traqué la sueur et les mauvais désirs de l'assassin de sa mère. Le 22 juin 1958, Genova Hilliker Ellroy a été assassinée et son fils désirait sa mort. 


Depuis, il joue au chien fou, terrorisé à l'idée de n'être que ce fantôme effleurant d'un peu trop près le cou des femmes. Entre les pavés sur l'Amérique, il nous raconte l'autre histoire de lui-même, celle d'un écrivain hanté par le pouvoir hypnotique de son œuvre, en permanent divorce avec le monde. Et toutes ces mères qui lui caressent le front, qui le remettent debout, qui le tancent puis qui s'éloignent pour rejoindre l'armée des ombres, celles de la Malédiction Hilliker. 

La Malédiction Hilliker – James Ellroy – Rivages poche – 320 pages – 8,65€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 6 mars 2011




mardi 10 novembre 2015

Potions mortelles





 Anne-Morata poursuit son évocation d'un règne dont la flamboyance dissimule des vapeurs toxiques. On est en 1679 et l'affaire qui intéresse Le lieutenant général Gabriel Nicolas de La Reynie concerne le réseau criminel en lien avec la Montespan et les empoisonneuses. Au terme d'une aventure qui menace le roi lui-même, on découvre le vieux monarque en 1709, perclus de douleur. Le Soleil ne semble plus qu'un feu de paille.





Sa Majesté des poisons – Anne-Laure Morata – Le Masque – 200 pages – 6,90€ - **
Lionel Germain - Sud-ouest-dimanche – 1er novembre 2015




lundi 9 novembre 2015

Drapeau noir





 Est-ce qu'on peut lire ce livre comme on lit un roman noir, avec ce frisson du lecteur satisfait d'arpenter le bon versant de nos désordres? De la désespérance d'une jeunesse clouée au sol à l'ivresse sanguinaire des camps syriens, le "Français" nous interdit le rêve d'une rédemption par la littérature. Comme si les faubourgs de l'Occident ne généraient plus que des guerriers aux yeux vides, sans foi ni loi, et s'emparant de Dieu dans un dernier sursaut pour les mener en enfer.





Le Français – Julien Suaudeau – Robert Laffont – 216 pages – 18€ - ****
Lionel Germain - Sud-ouest-dimanche – 1er novembre 2015




Auteurs

Abbott Jeff Abbott Megan Abeille Jacques Abel Barbara Abraham Daniel Abtey Benoît Adàm Anne Adam Olivier Adamson Gil Aden Thomas ADG Adler-Olsen Jussi Agacinski Sylviane Agualusa José Eduardo Aguinaldo Silva Aichner Bernhard Ajvaz Michal Akhtar Ayad Akkouche Mouloud Alaux Jean-Pierre Alauzet Philippe Alden Rebecka Aldiss Brian Alexandre Laurent Alger Cristina Allyn Doug Alsterdal Tove Amand Patrick Ambrose David Amila Jean Amoz Claude Anderson James Anderson Kevin J. Anderson Poul Andrevon Jean-Pierre Andriat Frank Anger Kenneth Angevin David Ani Friedrich Annas Max Antoine Amélie Appers Alexandra Arbol Victor del Argemi Raùl Arion George Aristégui Marie-Claude Arlidge M.J. Arnaud G.J. Arnott Jake Arnould Jacques Arriaga Guillermo Arthur G.D. Asimov Isaac Aspe Pieter Astier Ingrid Atkins Ace Attia Maurice Aubarbier Jean-Luc Aubenque Alexis Aubert Brigitte Audic Morgan Audru Guillaume Augusto Edyr Aurousseau Nan Autet Katerina Authier Christian Axat Federico Ayerdhal Ayres Jedidiah Aziza Claude Bablon Jacques Bailey Anna Bakkeid Heine Bal Olivier Ball Toby Balland Philippe Banks Iain M. Banks Russell Bannalec Jean-Luc Bannel Cédric Banville John Baoshu Barbato Paola Barbet Pierre Barclay Linwood Barde-Cabuçon Olivier Barjavel Barker Clive Baronian Jean-Baptiste Barr Nevada Barrière Michèle Barski Odile Bartelt Franz Bartoll Jean-Claude Barton Fiona Bassoff Jon Bathelot Lilian Baudin Cécile Baudou Jacques Bauer Belinda Bauwen Patrick Baxter Stephen Bayer William Beams Clare Beaulieu Bradley P. Bec Raoul Behm Marc Beinhart Larry Bell David Bell Sarah Bellagamba Ugo Benamran Bruce Benedetti Caroline de Bénita Paul Benotman Abdel Hafed Benson Stéphanie Bérato Paul Berg Alex Bergal Gilles Bergeron Patrick Bergler Igor Berney Lou Berry Flynn Berry Steve Beuglet Nicolas Beukes Lauren Beutin Philippe Beverly Bill Beydoun Zaki Bialot Joseph Bilal Parker Bill Frank Bindner Christian Birkefeld Richard Bizien Jean-Luc Bjork Samuel Black Benjamin Blackwood Algernon Blake James Carlos Blanc William Blanchard Christian Blanche Francis Blau Sarah Blish James Bloch Robert Block Lawrence Bofane In Koli Jean Bohler Sébastien Boireau Jacques Boissel Xavier Bonini Carlo Bonnot Xavier-Marie Boone Ezekiel Bordage Pierre Bordy Sarah Bosch Xavier Bosco Jacques-Olivier Bossi Luc Bouchard Nicolas Bouchery Sébastien Bouhier Odile Boujut Michel Boulay Bill Boulle Pierre Bouman Tom Bouquin Jérémy Bourcy Thierry Bourrel Anne Bouysse Franck Box C.J. Boyle William Brackett Leigh Bradbury Jamey Bradbury Ray Braithwaite Oyinkan Brasseur Pierre Brémeault Lucie Bridenne Jean-Jacques Bronnec Thomas Brookmyre Chris Brooks-Dalton Lily Brown Eric Brown Fredric Brown Larry Browne S.G. Bruen Ken Bruet-Ferreol Jean-Denis Brun Thierry Brunet Marion Brussolo Serge Bryndza Robert Buchanan Greg Buchholz Simone Buisson Jean-Christophe Bulteau Gwenaël Burke Alafair Burke James Lee Burke Shannon Burnet Graeme Macrae Burns Amy Jo Bussi Michel Cabanac Cécile Cacciatore Giacomo Cahné Charlotte Caldwell Erskine Caldwell Ian Calestrémé Natacha Calligaro Maxime Calvo David Calvo Stuart Camaille Serge Camilleri Andrea Campagne Jean-Pierre Campbell Bonnie Jo Campbell John W. Camut Jérôme Canal Richard Candlish Louise Canfin Pascal Canigüz Alper Cantaloube Thomas Capron Marie Carayol Cécile Carayon Christian Card Orson Scott Cardère Éric Carey M.R. Cargnelutti Patrick Carlier Christophe Carlotto Massimo Carlsson Christoffer Carré Fabrice Carrisi Donato Carsac Francis Casey Jane Cash Wiley Caspary Vera Castanet Pierre Albert Castells Raymond Castro Joy Catani Vittorio Cavanaugh Tony Cayre Hannelore Cazaubon Bernard Celestin Ray Cerutti Fabien Chabon Michael Chainas Antoine Chakkouche Soufiane Chalumeau Laurent Chamanadjian Guillaume Chamoiseau Patrick Chandler H.S. Chandler Raymond Charine Marlène Charyn Jérôme Chattam Maxime Chaumard Isabelle Chaumeil Jean-Paul Chefdeville Chelebourg Christian Chérel Guillaume Cherrière Éric Cherruau Pierre Chesterton G.K. Chevron Michel Chiang Ted Chirovici E.O. Chmielarz Wojciech Chneiweiss Arnaud Chomarat Luc Christie Agatha Christin Pierre Christopher John Civico Alexandre Cixin Liu Claret Alain Clark Marcia Clark Mary Higgins Claude Hervé Clavel Fabien Clerima Steven Cleveland Karen Cloche Émeric Coatmeur Jean-François Coben Harlan Cocco Giovanni Coffre Christophe Cohen Sandrine Cohen-Scali Sarah Cole Martina Coleman Reed Farrel Colin-Olivier Philippe Colize Paul Collectif Collette Sandrine Collins Michael Commère Hervé Compère Daniel Conan Doyle Arthur Conil Philippe Connelly Michael Connolly J.J. Connolly John Conrad Patrick Contrucci Jean Cook Diane Cook Robin Cook Thomas H. Coppers Toni Coquil Yvon Corey James S. A. Cornec Léon Corrêa Alvim Correnti Dario Corry Jane Corwin Miles Cosnay Marie Costantini Chris Costantini Roberto Couao-Zotti Florent Couderc Frédéric Coulon David Courban Alexandre Courbou Michèle Courtois Grégoire Cowper Richard Crabb Ned Crais Robert Crews Harry Crichton Michael Crifo Thierry Crombie Deborah Crouzet Vincent Crumley James Cummins Jeanine Curval Philippe D.J. Duclock d'Aillon Jean D'Ovidio Pierre Dac Pierre Daeninckx Didier Daisne John Damasio Alain Danquigny Danü Dard Frédéric Darlton Clark Darnaudet Boris Darnaudet François Daviau Mo Davidsen Leif Davies Deborah Kay Davis Mildred Dawson Delilah S. Day Barry Day Elizabeth Day Thomas Dayau Dominique Dazieri Sandrone De Cataldo Giancarlo De la Pava Sergio de Palma Brian Dean Will Decca Hervé Decoin Henri Dee Jonathan Defendi David Degli Antoni Piero Deighton Len Delafosse Jérôme Delalande Arnaud Delany Samuel R. Delperdange Patrick Delteil Gérard Delwart Charly Delzongle Sonja Demaris Ovid Demeillers Timothée Demouzon Alain Demure Jean-Paul Deniger Alex Denjean Céline Depp Daniel Derey Jean-Claude Dermèze Yves Deschodt Pierre Descott Régis Desjours Ingrid Desmurger Christophe Desombre Daria Dessaint Pascal Destombes Sandrine Destremau Lionel Develde Arnaud Dhoquois Anne Di Rollo Thierry Dick Kay Dick Philip K. Dicker Joël Dierstein Benjamin Dietrich Pascale Dieudonné Adeline Dillard François-Xavier Dimberg Kelsey Rae Disch Thomas DOA Dolan Eva Donoso José Doolittle Sean Dordor Charlotte Doronine Andreï Dos Santos J.R. Dounovetz Serguei Downey Timothy Dozois Gardner Drews Christine Druillet Philippe Dubois Jean-Paul Dubrieu Alain Duchon-Doris Jean-Christophe Dufour Catherine Dugoni Robert Dumas Alexandre Dumeste Bertrand Dupaquier François Duplessier Nicolas Duret Alain Duvivier Claire Eastland Sam Ebersohn Wessel Echenoz Jean Edugyan Esi Edvardsson M.T. Edwardson Ake Effenhauser Ulrich Efstathiadis Minos Egan Greg Ekberg Anna El Makki Laura Elgar Emily Elias Ricardo Elizarov Mikhaïl Ellis David Ellory R.J. Ellroy James Elo Elisabeth Elsberg Marc Embareck Michel Engberg Katrine Engel Amy Engh M.J. Ericsdotter Asa Eriksson Kjell Eschbach Andreas Estleman Loren D. Evangelisti Valerio Ewa Julie Ewers Hanns Heinz Expert Jacques Fabre Cédric Fager Anders Faget Dominique Faivre-d'Arcier Jeanne Fajardie Frédéric Falk Rita Fallaras Cristina Farmer Philip José Farrell Henry Farris Peter Fast Howard Faust Christa Fava Claudio Favan Claire Faye Estelle Faye Lindsay Fecchio Thomas Feinmann José Pablo Feito Virginia Fel Jérémy Férey Caryl Férey Emma Fernandez Marc Ferris Gordon Fesperman Dan Féval Paul Fields Helen Filoche Gérard Finn A.J. Finn Patrick Michael Finney Jack Fintoni Lionel Fitch Stona Fitzek Sebastian Fitzgerald Helen Flagg Francis Fleischhauer Wolfram Flint Emma Flores Fernando A. Fogel Benjamin Fondation Larry Fontana Giorgio Foote Shelby Forma Dominique Fortel Ava Fortin André Fouassier Éric Fournié Isabelle Fox Susi Franck Dan Franck Ty François Simon Freeling Nicolas Freeman Castle Frégni René French Nicci French Tana Fructus Nicolas Fuller William Gagnol Alain Gailey Samuel W. Gain Patrice Galhos Diniz Galien Alexandre Galina Maria Gamboa Santiago Gangemi Mimmo Gapdy J.C. Garcia Rosado Pedro Garcia-Roza Luiz Alfredo Gardinier Alain Gardner Lisa Garlini Alberto Garmany Léo Garnier Pascal Garrido Antonio Gaudé Laurent Gaudet Jonathan Gault William Campbell Gauthereau Nathalie Gauthier Brigitte Gay Olivier Gay William Gazan Sissel-Jo Gechter Olivier Geffray Élodie Gélin Simone Gely Cyril Gendron Sébastien Genefort Laurent Genève Max Geni Abby George Elizabeth Georget Philippe Gerhardsen Carin Giacobone Nicolas Giacometti Éric Gibson William Giébel Karine Gilbers Harald Gilbert Marion Gildiner Catherine Gillio Maxime Giraudoux Gloaguen Audrey Glot Claudine Glukhovsky Dmitry Glynn Alan Gobinet Pierre Godoc Philippe Goines Donald Goldberg Tod Goldsmith Martin M. Goldstein Lisa Gordon David Gordon Neil Gores Joe Gorodischer Angelica Gouézec Ronan Gouiran Maurice Gour Batya Gourio Jean-Marie Gousseff Matthieu Gowar Imogen Hermes Grahame Kenneth Gran Sara Grand Emmanuel Grangé Jean-Christophe Granotier Sylvie Grau T.E. Green Amy K. Green Norman Greenland Seth Gregory Daryl Grenier Christian Gresham William Lindsay Grey S.L. Grimes Martha Grisham John Grote Paul Gruber Andreas Grundmann Pierre Guay Patrick Guedea Rogelio Guéna Pauline Guéraud Guillaume Guérif François Guez Jérémie Guieu Jimmy Guilbert Victor Guillaud-Bachet Johann Guillaume Laurent Guillaumot Christophe Guillen Rémy Guirao Patrice Guittaut Pierre Gundar-Goshen Ayelet Gustawsson Johana Guttentag Bill Guttridge Peter Guyot Gildas Hachmeister Göran Haenel Yannick Haley Guy Hamilton Edmond Hamilton Ian Hamilton Peter F. Hammer Chris Hammesfahr Petra Hammett Dashiell Hamon Alain Hampson H.J. Hancock Anne Mette Hannah Sophie Hanot Pierre Haohui Zhou Haquet Charles Hara Ryo Harang Jean-Baptiste Harper Jane Harper Jordan Harrington Kent Harris Oliver Harris Robert Harrison A.S.A. Harrison Colin Hart Rob Harvey John Haskell Smith Mark Hauret Philippe Hausmann Romy Hawken Sam Hawkins Paula Hawkins Scott Hayder Mo Heinichen Veit Heinlein Robert Hemingway Ernest Hénaff Sophie Henneberg Nathalie Henninger Bernard Henriksen Levi Henzell Perry Herbert Brian Herbert Frank Hériot Frank Hermanson Marie Hernandez Vladimir Herrmann Elizabeth Herron Mick Hespel Patricia Higashino Keigo Highsmith Patricia Hill Joe Hillenbrand Tom Himes Chester Hinault Caroline Hinkson Jake Hlasko Marek Hofmann Sabine Hogan Chuck Hogate Lucie Holland Marty Holly Chloé Holmen Martin Holmqvist Karin Brunk Honda Tetsuya Horst Jorn Lier Hoskins Richard Hossain Saad Z. Hrbek Greg Hubert Jocelyne Huebner Fredrick Hug Nathalie Hughes Yves Humbert David Hummel Maria Hunter Lindsay Hurley Andrew Michael Iles Greg Incardona Joseph Indridason Arnaldur Irwin Robert Izner Claude Jablonka Ivan Jaccaud Frédéric Jackson Shirley Jahn Ryan David James Bill James P.D. James Peter Jaouen Hervé Jeambar Denis Jeffers H. Paul Jennet Meagan Jensen Liz Jeury Michel Joffrin Laurent Johansson Lars Vasa John D.B. Johnson Craig Johnson Kij Johnstone Carole Johnstone Doug Jolibert Stéphane Joly Eva Jones Stan Jonquet Thierry Jordan Neil Josaphat Fabienne Joste Claude Jouanne Emmanuel Jourdain Hervé Joy David Joyce Graham Jubert Hervé Jun Cai Kaa Kahn Manfred Kallentoft Mons Kaminsky Stuart Kanon Joseph Kara Lesley Kardos Michael Katz Gabriel Katz Krefeld Michael Katz William Kauffmann Alexandre Kaufman Amie Kazantzaki Nikos Kazinski A.J. Keller David H. Keller Stéphane Kelly Thomas Kennard Luke Kennedy Randy Kennedy William Kepler Lars Kepnes Caroline Kermici Sylvain Kerr Philip Khara David S. Khemlin Margarita Khoury Raymond Kidd Jess Kiernan Stephen King Stephen Kirk Shannon Kitson Mick Klein Gérard Kleinmann Philippe Klimacek Viliam Kline Otis Adelbert Kling Marc-Uwe Klinger Leslie S. Kloetzer Laurent Knight Renee Knox Joseph Kokotukha Andriy Koontz Dean Kovarni Liz Kress Nancy Krishnan Arun Kristoff Jay Krug Jean Künsken Derek Kunzru Hari Kuo-Li Chang Kyrou Ariel Labarre Nicolas Laborie Camille Lacombe Hervé Lacy Ed Ladouari Laurent Lafon-Baillou Martine Lagercrantz David Laguerre Philippe Laigle Jean-Pierre Lalumière Jean-Claude Lamar Jake Landis Geoffrey A. Langer Adam Lansdale Joe R. Lanteri Mireille Lapeyre Bénédicte Lapid Shoulamit Larsson Asa Laurent Agnès Lavenant Eugénie Lawrence D.H. Le Guin Ursula Le Nabour Éric Le Roy Philip Lebel Nicolas Leblanc Claude Leblanc Maurice Leboulanger Camille LeCarré John Lecas Gérard Lecaye Alexis Leclerc Nicolas LeCorre Hervé Ledesma Francisco Gonzalez Ledesma Jordi Ledun Marin LeFur Yann-Fanch Legay Piet Legendre Cyrille Legrand-Vall Serge Legras Jérôme Lehane Dennis Lehman Serge Lehman Susan Lehmann Christian Lehoucq Roland Leiber Fritz Lem Stanislas Lemaître Félix Lemaitre Pierre Lenglet Alfred Lenormand Frédéric Lenot Alexandre Leon Donna Leonard Elmore Léourier Christian Lépine Élise Leroy Jérôme Lescarret Philippe Lespoux Yan Lettau Reinhard Levin Edmund Levison Iain Ligner Meddy Lillegraven Ruth Lindgren Torgny Link Charlotte Lippman Laura Lipskerov Dmitri Littell Robert Liu Ken Lizion Dorothée Lloyd Parry Richard Locke Attica Loevenbruck Henri Lofficier Jean-Marc Lofficier Randy Longo Davide Lortchenkov Vladimir Lotz Sarah Loubière Sophie Loubry Jérôme Loughran Peter Lous Alexandre Loustal Lovecraft Lövestam Sara Lovitt Zane Luce Christine Lucius Walter Lucovich Jean Pierre de Lunde Maja Lutteman Marcus luvan MacBride Stuart Mackay Malcolm Maclean Charles Macmillan Gilly Madani Karim Magella Amneris Maggiori German Magnason Andri Snaer Mahjoub Jamal Mai Fred de Mai Jia Maillard Vincent Maisons Dominique Mako Makropoulos Michalis Malajovich Gustavo Mallock Malo Mo Malte Marcus Malzberg Barry Manarra Julie Manchette Jean-Patrick Maneval Éric Manfredi Astrid Mangan Christine Mannara Franco Manook Ian Manotti Dominique Manzor René Maravélias Éric Marcel Patrick Marchand Stéphane Marchisio Benoit Marcinkowski Alexandre Marignac Pascal Marignac Thierry Marinina Alexandra Markaris Petros Markogiannakis Christos Marpeau Elsa Mars Frédéric Marsh Ngaio Marsons Angela Martin Andreu Martin Dannie M. Martin George R. R. Martin Ibon Martin Roger Martine Arkady Martinez Augustin Martinigol Danielle Marty Patrick Marx Thierry Masali Luca Massat Gabrielle Mat Daniel Matas Richard Matheson Richard Matheson Richard Christian Mathieu Nicolas Matsuura Hisaki Matthews Jason Maurois André Mausoof S. Mavroudis Sophia May Peter McBain Ed McCall Smith Alexander McCallin Luke McCann Colum McCrary Mike McDermid Val McDonald Ian McDonald John Ross McFadden Freida McGrath M.J. McGuinness Patrick McGuire Ian McHugh Laura McIlvanney Liam McKinty Adrian Meddi Adlène Médéline François Mediavilla Philippe Mehdi Cloé Melnik Jaroslav Menger Ivar Leon Meno Joe Mention Michaël Merino Olga Mesplède Claude Messac Régis Messemackers Julien Mestre Melvina Mey Louise Meyer Deon Meyrink Gustav Mi-Ae Seo Michaud Andrée A. Michelin Jean Middleton T.J. Miéville China Milian Clément Millar Martin Millar Sam Miller Jax Miller Sylvie Miloszewski Zygmunt Minato Kanae Minier Bernard Minville Benoît Mishani Dror Mizio Francis Moatti Michel Mody Molfino Miguel Angel Molloy Aimee Monfils Nadine Monnehay Max Monroe J.S. Monsour Jean Montalban Montelius Magnus Moor Jessica Moorcock Michael Moore Viviane Morata Anne-Laure Morgan Janet Morgenroth Kate Morgiève Richard Morgon David Morrieson Ronald Hugh Morris Mary Morris Ronald L. Morris William Mosconi Patrick Mosley Walter Motta Philippe Muir William Mukherjee Abir Mulder Caroline de Mullen Thomas Müller Xavier Muratet François Musso Valentin Naam Ramez Naceri Bibi Nahapétian Naïri Najar Audrey Naughton Sarah J. Nesbo Jo Neubauer Nicole Neuser Marie Neuvel Sylvain Neville Stuart Newitz Annalee Newman T.J. Nghiem Cyril Nguyen Viet Than Nicol Mike Nicolas Christophe Niel Colin Nikitas Derek Nirvanas Paul Nisbet Jim Nogaro Jean-Louis Nolan Dominic Nolane Richard D. Norek Olivier Noriega Alfredo Nougué Martine Nouis Lucien Nozière Jean-Paul Nugent Liz Nunn Kem Nutting Alissa O'Callaghan Billy O'Connell Jack O'Malley Thomas O'Neil Louise O'Sullivan Colin Oakes Andy Oates Joyce Carol Offut Chris Ohl Jean-Pierre Okorafor Nnedi Olafsson Jon Ottar Oliva Éric Olsberg Karl Olson Michael Onyebuchi Tochi Oppel Jean-Hugues Osborne J. David Oster Christian Otsiemi Janis Padura Leonardo Pagan Hugues Pagel Michel Paillard Jean-François Pair Stéphane Pajot Stéphane Palahniuk Chuck Palewska Marie Palliser Charles Palou Pedro Angel Paolini Hervé Paris B.A. Parker Robert B. Parks Alan Parot Jean-François Parry Patricia Parys Magdalena Patsouris David Patterson James Paulin Frédéric Pavicic Jurica Pavloff Franck Pavone Chris Peace David Peake Mervyn Pécherot Patrick Peeters Benoît Pelissier Patrice Pelletier Chantal Pelot Pierre Pendown Léa Peneaud François Pennac Daniel Penny Louise Perrignon Judith Perry Anne Perry Karen Persson Giolito Malin Persson Leif GW Petit Bernard Petitmangin Laurent Petrella Angelo Petry Ann Pflüger Andreas Philippon Benoît Phillips Gin Phillips Rog Piacentini Elena Picard Mathieu Piersanti Gilda Pincio Tommaso Pines Paul Pinpin Jean-Christophe Piquet Emmanuelle Pirandello Pirozzi Gianni Pistone Pascal Plamondon Éric Plantagenet Anne Platini Vincent Platt Sean Ploussard Frédéric Pochoda Ivy Poe Edgar Poldelmengo Luca Polin Isabelle Portail Agathe Portero Alana S. Portes Jean-Christophe Pötzsch Oliver Pouchairet Pierre Pouy Jean-Bernard Poznanski Ursula Pratchett Terry Prévost Guillaume Price Richard Priest Christopher Prolongeau Hubert Pronzini Bill Prudon Hervé Przybylski Stéphane Pulixi Piergiorgio Punke Michael Purdy Graham Douglas Pyun Hye-young Quadruppani Serge Queen Ellery Querbalec Émilie Quercia Boris Queyssi Laurent Quinn Cate Quint Michel Quirk Matthew Rabier Catherine Rademacher Cay Raffy Serge Ragougneau Alexis Rahier François Raizer Sébastien Rambach Anne Randall Marta Rankin Ian Raphaël Claire Rash Ron Ravelo Alexis Ravenne Jacques Ray Jean Raynal Patrick Reardon Bryan Reboussin Didier Rechenmann Guy Redondo Dolores Reig Rafael Renand Antoine Renaude Noëlle Renberg Tore Rendell Ruth Renner James Revivier Anaïs Reydi-Gramond Christophe Reynolds Alastair Ribas Rosa Rice Anne Riel Ane Roany Céline de Robecchi Alessandro Robert Gwenaële Robert-Nicoud Elie Robertson Al Robillard Chantal Robin Yvan Robinne Éric Robinson Frank M. Robinson Jeanne Robinson Kim Stanley Robinson Todd Roch Elsa Rodriguez Raphaël Rogneby Jenny Rolland Tobby Rollins James Rolon Gabriel Roncaglio Santiago Rose Fabrice Rosen Leonard Rosende Mercedes Roslund et Hellström Roslund et Thunberg Ross Jacob Rotella Sebastian Roux Christian Rouz Martin Rowe Michèle Roy Lori Royer Christophe Ruaud André-François Rubenfeld Jed Ruellan André Rufin Jean-Christophe Rumeau Jean-Pierre Runcie James Rutès Sébastien Ryan Erin Kate Ryck Francis Rydahl Thomas Saadawi Ahmed Sabot Antonin Sadler Mark Sadoul Barbara Saint-Joanis Thierry Sainz de la Maza Aro Sakey Markus Salabert Juana Salamé Barouk Salem Carlos Salinas George Sallis James San-Antonio Sànchez Piñol Albert Sanchez Thomas Sanders Louis Sanderson Brandon Sandlin Lisa Sands Thomas Sansom C.J. Santaki Rachid Sapkowski Andrzej Sard Hervé Sarid Yishaï Sarthor Jacques Sauvagnac Nathalie Saviano Roberto Scalese Laurent Scerbanenco Giorgio Schätzing Frank Scheer K.H. Schenkel Andrea Maria Schlesser Gilles Schreiber Joe Schuiten François Schwartzbrod Alexandra Schwartzmann Jacky Scott James Scott Stephanie Sebban Olivier Sebhan Gilles Seethaler Robert Sehic Faruk Seigneur Olivier Selek Pinar Sender Elena Sers Caroline Serviss Garett P. Seskis Tina Setbon Philippe Séverac Benoît Shahid Hamid Omar Shangdi Taiping Shaw William Sheldon Alice Bradley Sheridan Le Fanu Shoham Liad Shutterberg Anouk Sigurdardottir Lilja Sigurdardottir Yrsa Silverberg Robert Simenon Simon Chris Simonay Bernard Simonin Albert Simsolo Noël Sinisalo Johanna Sisinni Noël Sivan Isabelle Slaughter Karin Sliders Tim Slocombe Romain Smith Dan Smith JP Smith Michael Farris Smith Roger Smith Sarah Elaine Solano Thibaut Solomon Rivers Soltész Arpad Somoza José Carlos Soula Denis Soulié François-Henry Sounac Frédéric Souvira Jean-Marc Spider Spillane Mickey Spinrad Norman Spitz Jacques Spjut Stefan St Épondyle Antoine St Vincent Sarah St. Germain Justin St. John Mandel Emily Staal Eva Maria Stahl Jerry Starr Jason Steeman Stanislas André Steiner Kurt Steinhauer Olen Sten Viveca Stevens Chevy Steward Ketty Steyer Jean-Sébastien Stock Suzanne Stokoe Matthew Stolze Pierre Straub Peter Stuart Douglas Styron William Suaudeau Julien Sudbanthad Pitchaya Suhner Laurence Sullivan Randall Sund Eric Axl Svernström Bo Swanson Peter Swierczynski Duane Swindells Robert Sylvain Dominique Szamalek Jakub Szymanski Miguel Szymiczkowa Maryla Tabachnik Maud Tackian Niko Tafforeau Jean-Luc Taïeb Éliane Taillandier Denis Takano Kazuaki Tallent Gabriel Tanugi Gilbert Tassel Fabrice Taveau Olivier Taylor Alex Tchaikovsky Adrian Tchakaloff Gaël Tejpal Tarun J Temple Peter Teodorescu Bogdan Texier Nicolas Tézenas Hubert Thiéry Danielle Thill Christophe Thilliez Franck Thomas David Thomas Donald Thomas Gilles Thomas Louis C. Thomazeau François Thompson Carlene Thompson Estelle Thompson Jim Thorarinsson Arni Tiab Ahmed Tidbeck Karin Tidhar Lavie Tiptree James Tixen Élisa Tixier Jean-Christophe Tommasi Anna Topin Tito Totth Benedek Toussaint Philippe Touverey Baptiste Tremayne S.K. Trias Fernanda Trouadec Yves Truc Olivier Trudmann Gustav Tubb E. C. Tucker Neely Turner Allison K. Turow Scott Uebel Tina Un-su Kim Unsworth Cathy Vagner Yana Van Moere Marie Vance Jack Vandroux Jacques Vann David Varela José Varenne Antonin Varesi Valerio Vargas Fred Varley John Vas-Deyres Natacha Vaughan Sarah Vautrin Jean Veaute C.M. Védrenne Julien Veilletet Pierre Veloce Viola Verdan Nicolas Verdet Gilles Verkine Édouard Verlanger Julia Verne Jules Vernon Luc Vian Boris Villard Marc Vincent Gilles Vindy Marie Vinson Sigolène Viola Alessio Vitkine Benoît Vix Élisa Wagner Jan Costin Wahlöö Per Wainwright John Waite Urban Waites Martyn Walker Martin Walker Nico Walker Sarai Wallner Michael Walter Jess Walton Dawnie Walton Jo Wambaugh Joseph Ward Philippe Ware Ruth Watkins Paul Watson S.J. Watts Peter Weber Jean Weisbecker A.C. Welinski Marc Wells H. G. Welsh Louise Westlake Donald Wetmore Elizabeth Whale Laurent Wheeler Jr Frank White Christian Whitehead Colson Whitehouse Lucie Whitmer Benjamin Wieners Annette Wiles Will Wilhelm Kate Wilhelm Marie Willeford Charles Williams Charles Williams Philip Lee Williamson Eric Miles Willmann Thomas Willocks Tim Wilms Anila Wilson Jacqueline Wilson Robert Charles Winkler Mark Winnette Colin Winslow Don Winters Ben H. Winton Tim Wolf Inger Wolf Tobias Wolfe Bernard Womersley Chris Wright David Wright Lawrence Xerxenesky Antonio Xiaolong Qiu Xiradakis Jean-Pierre Yates Christopher J. Yeowart Lyn Yi-Feng Kao Yokoyama Hidéo Yorke Margaret Young David Young Heather Yu Charles Zamiatine Evgueni Zanon Carlos Zárate José Luis Zarca Johann Zeimet Nicolas Zelazny Roger Zellweger Mark Zepeda Patterson Jorge Zimler Richard Zink Rui Zinos-Amaro Alvaro