Nombre total de pages vues

jeudi 28 février 2013

Au nom maudit du père



 Et si tout n'était qu'une affaire de cadastre? Dans cette petite ville de Lakeland où Thomas H. Cook a situé l'intrigue de son roman, le professeur Jack Branch est convaincu qu'une assignation à résidence détermine le parcours de chacun. Lui-même est l'héritier d'une grande famille domiciliée aux Plantations, le quartier des Blancs fortunés. Autour de ce paradis trompeur, s'organisent les cercles de l'enfer, "la région damnée des Nègres", à l'extrémité de la ville et la zone des petits blancs déclassés, celle où le Klan recrute les désespérés du rêve américain.



 Eddie Miller vient de cette zone. Étudiant effacé, marqué du sceau de l'infamie à cause du passé criminel de son père, assassiné en prison par un codétenu, il n'est aux yeux des autres que le fils du "tueur de l'étudiante". Pour le professeur Jack Branch, il symbolise le défi de sa carrière. Lui qui a pris le Mal comme fil conducteur de son projet pédagogique, va encourager son étudiant à enquêter sur le crime de son père, l'invitant à écrire et l'introduisant dans le milieu fermé du quartier des Plantations. Au fur et à mesure que son travail de mémoire progresse, Eddie découvre une réalité bien différente de celle inscrite dans les procès-verbaux policiers. Et le professeur va sentir trembler les fondations de l'édifice intellectuel qui légitime son autorité.

 Car, nous dit Thomas H. Cook, les frontières entre le Bien et le Mal sont bien plus poreuses que les frontières de classe. Et méfions-nous du monde derrière le monde, négatif de cette chorégraphie lumineuse destinée à divertir les hommes.

Les leçons du mal – Thomas H. Cook – traduit de l'américain par Philippe Loubat-Delranc – Points – 377 pages – 7,50€ -
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 3 juin 2012




mercredi 27 février 2013

Les mystères de l'Est





Une partie de l'Europe, l'Europe de l'Est pour faire vite, reste une zone de mystère où se concentrent les archaïsmes hérités de l'époque soviétique et le désir furieux d'ultralibéralisme. Ainsi la Slovénie au cœur de la tourmente mafieuse lors de son intégration dans l'espace Schengen semble davantage porteuse de crainte que d'espoir. Drogue, financement de l'extrême-droite italienne par la CIA, combats de chiens et passion du jazz contribuent au charme de cette sixième enquête du commissaire Laurenti de Trieste.



La raison du plus fort – Veit Heinichen – traduit de l'allemand par Alain Huriot et François Mortier – Seuil – 300 pages – 20,50€ - **
Lionel Germain


La grand-mère d'un des personnages se vante d'avoir connu tous les mythes du jazz. Réponse de son petit-fils:

"Oui, Mamie, et si j'en crois la rumeur, tu as eu une liaison avec Duke Ellington pendant des années, et tu lui as agrémenté la fin de sa vie. Pendant les entractes, tu lui jouais du pipeau dans sa loge."











mardi 26 février 2013

Industrie toxique




 
 La meilleure façon d'étouffer une affaire, c'est d'en assurer la communication, en affirmant haut et fort le contraire de ce que livrent les rapports d'expertise. C'est ce qui s'est passé avec l'amiante dont on avait découvert les effets dangereux dès 1906. Anne Rambach écrit un polar de journaliste, avec des personnages de femmes qui n'ont pas froid aux yeux. Elle pointe la responsabilité coupable des médecins du travail et l'aveuglement des politiques, à droite comme à gauche.
 
 
 
 
Ravages – Anne Rambach – Rivages – 399 pages – 21,50€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 24 février 2013




lundi 25 février 2013

Après que les poètes ont disparu






 Comment évoquer un fantôme sinon en égrenant quelques syllabes qui deviendront la pâte avec laquelle on pétrira le songe. "Elle s'appelait Katherine Carr…", poétesse inconnue et mystérieusement disparue mais dont le nom est une promesse. Une histoire léguée au journaliste George Gates par un flic à la retraite. Le problème du flic, c'est cette enquête inaboutie et ce récit laissé par Katherine Carr où la fiction se mêle au témoignage. Le problème de George Gates, c'est cette phrase inachevée sur laquelle il a préféré s'attarder plutôt que d'aller chercher son fils à l'arrêt de bus. L'assassin, lui, était à l'heure.
 
 
 Sept ans plus tard, en réalisant un reportage sur une gamine de douze ans, Alice, petite vieille au visage ridé atteinte de progéria, George va tenter de comprendre le sens de sa propre histoire. Exigeante et pressée, Alice s'abandonne au principe de Shéhérazade. Le temps du récit prolonge sa vie menacée elle aussi à tout moment de disparition. Médiation entre les mondes visibles et invisibles, elle est l'enfant qui va mourir d'avoir déjà trop vécu. Thomas H. Cook convoque Henri James, les reflets agités de l'âme qu'on appelle des revenants, des détournements de miroir assignés à résidence entre les pages d'un livre. Un territoire de fiction dont l'unique projet est de différer le retour à l'absurdité tragique du monde. Un roman fiévreux et bouleversant.

L'étrange destin de Katherine Carr – Thomas H. Cook – traduit de l'américain par Philippe Loubat-Delranc – Seuil – 296 pages – 19,80€ - ****
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 24 février 2013



Lire aussi dans Sud-Ouest



vendredi 22 février 2013

L'oeil dans la tombe



Alors que Sebastian Kane est un écrivain en panne, condamné à servir de nègre à un ancien agent secret britannique, son frère Nathan est un photographe scandaleux, célèbre dans le monde entier pour ses clichés morbides: monstres humains, mise en scène de faits divers scabreux ou images volées dans les tiroirs de la morgue. Envoyé en mission par un roi du textile amateur de campagnes publicitaires provocatrices, Nathan disparaît dans un accident d'hélicoptère au-dessus de la Colombie. C'est au cours d'un voyage expiatoire et grâce à la rencontre d'un écrivain colombien que Sebastian va tenter de dénouer les liens du malheur universel.
 
 
 
 
 
Mélodrame aux prolongements parfois épiques, le roman de Lehmann nous invite à réfléchir sur les points d'ancrage d'une civilisation largement partagée de Bogota à Nuremberg. La perversion du regard de Nathan est le versant noir de l'impuissance de Sebastian.
L'œil n'est plus dans la tombe, il plane au-dessus des fosses communes.
 
 
 
 
 
L'évangile selon Caïn – Christian Lehmann – Points Seuil – 336 pages – 6,60€
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – novembre 1995
 
 
 
Le site de Christian Lehmann
 
 
 
 

jeudi 21 février 2013

Les Soldats de l'arc-en-ciel


 
 
 La guerre si proche nous le rappelle chaque jour, il y a un sérieux déphasage entre le monde raisonnable dans lequel nous souhaitons vivre et la menace d'un coma ténébreux à l'œuvre aussi bien dans le dérèglement du jeu social qui multiplie les zones d'exclusion qu'à l'échelle planétaire où la violence l'emporte un peu partout.
 
 
 Christian Lehmann nous raconte ici les mésaventures d'un grand reporter, Mathias Halpern, broyé par l'engrenage de la violence après l'enlèvement de  sa fille. Sur le bateau de Greenpeace quand les plongeurs de combat exécutèrent leur mission de "neutralisation", sa collaboration avec la police néo-zélandaise pourrait être à l'origine du ressentiment des services secrets français. Du torpillage du Rainbow Warrior aux remugles nauséabonds de la raison d'Etat, on parcourt tous les repères du crime officiel et, sous le prétexte d'une fiction d'ailleurs remarquablement construite, Christian Lehmann décrit le désenchantement d'une partie du "peuple de gauche".
 
 
Un Monde sans crime – Christian Lehmann – Rivages – 320 pages – 9,15€
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – mars 1993



Le site de Christian Lehmann




mercredi 20 février 2013

Sous le soleil de Mexico



 "41", c'est un numéro de calibre. Mais au Mexique, comme le révèle le traducteur, ce nombre est aussi associé de façon péjorative, à la répression d'une soirée dansante réservée aux homosexuels, soirée à laquelle participait le gendre du président Porfirio Diaz en 1901. A l'issue de cette affaire, 41 personnes furent condamnées aux travaux forcés.
  Tiré d'un fait divers, le roman de Guedea prouve que la morale officielle n'a guère progressé depuis un siècle. Tolérance légale oblige, les homosexuels ne sont plus des criminels, mais le crime les frappe toujours autant et les politiciens font de la résistance.
 
 
 
 Les procès-verbaux indigestes constituent le contrepoint objectif au récit parfois délirant d'un gamin surnommé "le Japonais", entraîné dans une spirale décadente par des adultes pervers. L'homosexualité est une chose, la prostitution contrainte des enfants de la rue en est une autre. La corruption et la dissolution des mœurs de certaines élites mexicaines favorisent l'amalgame dont se satisfont les pouvoirs répressifs, enclins à chercher des bouc-émissaires. Terriblement pessimiste.
 
 
 
 
 
41 – Rogelio Guedea – Traduit de l'espagnol par Florence Olivier - Ombres noires – 224 pages – 18,90€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 17 février 2013
 
 
 

mardi 19 février 2013

Rose, c'est la mort.




Dans un premier roman, on avance chapitre après chapitre à la rencontre d'une voix nouvelle. Peu à peu, on pose des balises pour tenter d'apercevoir la tribu à laquelle cette voix pourrait appartenir et assigner une filiation au texte. La collection est souvent un indice. Les auteurs français de la Série noire constitueraient par exemple un groupuscule pressé de solder l'héritage de Manchette. En publiant "Quai des enfers", Gallimard démontre l'ineptie d'une entreprise concertée mais valide l'émergence d'un ton et d'une thématique à chaque fois singulière.
 
 
 Ingrid Astier, c'est la reine de la nuit. Un zodiac, à l'ouverture, glisse sur les eaux ténébreuses de la Seine. A son bord, les flics de la Brigade fluviale auscultent les flots boueux et découvrent à l'escale du Quai des Orfèvres une barque avec le cadavre d'une femme. C'est bien-sûr la Brigade criminelle qui se charge de l'enquête mais les hommes du fleuve en restent les partenaires privilégiés. La victime a reçu des menaces accompagnées de roses déchiquetées et d'autres cadavres viennent bientôt s'échouer dans d'autres barques. Il serait vain de réduire l'intrigue à la résolution d'une affaire criminelle tant la séduction vénéneuse des eaux qui traversent Paris domine le projet littéraire. Le véritable secret est tapi dans les nappes de brume qui coiffent le fleuve, dans les terreurs nocturnes que chacun de nous adore avoir à redouter. Qu'importe le coupable, on veut naviguer entre les pétales de rose qui honorent la peau marbrée de ces cauchemars, se perdre entre réel et fiction dans les échos d'Apollinaire, de Rimbaud ou de Robert Desnos, espérant la délivrance de l'aube: "Si vous avez des peines de cœur, amoureux, n'ayez plus peur de la Seine."
 
Quai des enfers - Ingrid Astier - Série noire Gallimard – 400 pages – 17,50 euros - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 7 février 2010



Prix Calibre 47 décerné en 2013 pour  Angle mort




Roman fleuve




 
 Avec Ingrid Astier, on plonge dans la lecture au sens propre, avec les vrais plongeurs de la brigade fluviale parisienne. Elle a modelé ses flics de papier sur les officiers réels qu'elle a rencontrés et qui l'ont nommée marraine après le succès de "Quai des enfers". Malgré l'étrange duo que forment une jeune trapéziste et son frère, truand romantique et dangereux, l'aspect quasi documentaire de la procédure policière parasite parfois la puissance romanesque de l'intrigue.
 
 
 
 
Angle mort – Ingrid Astier – Série noire Gallimard – 520 pages – 19,90€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 17 février 2013
 
 
 
Prix Calibre 47 décerné en 2013 au festival polar de Bon-Encontre.
 
 
L'avis différent de Maryan Charruau dans Sud-Ouest




lundi 18 février 2013

Jeu de massacre




On le pratique encore dans les fêtes foraines ou les kermesses politiques. Le mot est fort pour désigner une activité somme toute assez puérile qui consiste à éliminer avec une balle la figurine de l'ennemi du jour: maire, député, patron de l'entreprise ou président de la République. La vie en société nous impose des cohabitations parfois difficiles et ces assassinats symboliques sont des exutoires indispensables à la bonne santé mentale des peuples. Avec l'avènement des jeux vidéos, le même vocabulaire a longtemps laissé croire qu'en changeant de forme l'exutoire n'avait pas changé de nature. Erreur funeste.





Quelques adolescents arrimés aux manettes d'un jeu de massacre miment les tragédies du passé, Guerre d'Espagne ou période de l'occupation. A travers cette sarabande de pixels, la fascination pour la violence consume les joueurs. Et même si ce n'était qu'un jeu, a-t-on le droit de tout faire? Les termes de "réalité virtuelle" nous entraînent dans l'oxymore des folies douces où le coupable est innocent des crimes qu'il ne commet qu'en rêve. Trois romans pour explorer les hallucinations contemporaines.





No pasaran – Christian Lehmann – Deux volumes "École des Loisirs" – 19,50€ par volume - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 17 février 2013




  

vendredi 15 février 2013

Les fantômes du Vatican




 
 
 Certains diront que le premier devoir d'un polar, c'est de divertir ses lecteurs. Se mettre dans la peau du diable pour échapper à la béatitude des journées qu'on enfile comme des perles ou s'émanciper d'une lâcheté persistante en s'immergeant dans la témérité d'un autre. Quand ce devoir est atteint, il est réjouissant de s'offrir en prime un supplément sur la face cachée du réel, de découvrir le scénario secret dont la séduction des apparences a masqué la férocité. Depuis Umberto Eco, l'intelligence a connu des failles. Les margoulins ont fait de la fausse révélation un business des plus rentables et il serait dommage, au vu de son titre, de ranger le roman de Pedro Angel Palou dans la série des attrape-nigauds.
 
 Pour satisfaire à son premier devoir, l'auteur a inventé un héros sympathique et courageux, le père Gonzaga, détective de la Compagnie de Jésus. Aux côtés d'une légiste juive, il enquête sur le  premier meurtre d'un prêtre commis au Vatican. En prime, et c'est finalement l'essentiel, le lecteur a la chance de partager l'intimité du pape Pie XI et d'Eugenio Pacelli, le futur Pie XII. En 1929, le Vatican est un palais en ruines dont les rats se disputent les couloirs. Pour que l'Église retrouve son lustre, il faudra les accords de Latran et les terribles combines de Pacelli avec Mussolini et Hitler. A cent lieues des métaphysiques de comptoir, Pedro Angel Palou mène une investigation passionnante au cœur d'une institution qui n'a pas fait de la transparence une vertu cardinale.
 
L'argent du diable – Pedro Angel Palou – J.C Lattès – 333 pages – 20 euros - **
Lionel Germain –  Sud-Ouest-dimanche - 29 mai 2011



lire aussi dans Sud-Ouest




jeudi 14 février 2013

Mixité sociale






La mutation d'un quartier de Londres fournit à Deborah Crombie l'occasion d'en observer les conséquences à travers le drame d'une famille métissée. Une jeune femme, Sandra, épouse d'un avocat d'origine pakistanaise disparaît un peu avant l'assassinat de son mari. Drogue, travail clandestin, l'enquête mettra en évidence le climat raciste qui accompagne la transformation de Brick Lane, autrefois quartier populaire de l'East-End en repaire branché des nouveaux riches Londoniens.



La loi du sang – Deborah Crombie – Livre de poche – 504 pages – 7,60€ - **
Lionel Germain – Écho des Collines – février 2013



La page Facebook de l'Écho des Collines




mercredi 13 février 2013

Dealer en série

 
 
 
 
 Il s'agit pour Olivier Gay de transformer l'essai joliment réussi avec les premières aventures de Fitz, dealer détective, tellement sympa qu'on en oublie les sordides conséquences provoquées par sa poudre de perlimpinpin. Dans ce deuxième épisode où s'affrontent les bêtes à concours des défilés de mode, Fitz et son pote Moussah enquêtent sur l'enlèvement d'une fille avant l'épreuve finale. Davantage maîtrisé au niveau de sa construction, le polar tient toutes ses promesses.
 
 
 
 
Les mannequins ne sont pas des filles modèles – Olivier Gay – Le Masque – 350 pages – 15€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 10 février 2013
 
 
 
 

mardi 12 février 2013

Exodus 1947

 
 
 
 
 Comment de tels événements ont-ils pu survenir alors que les fumerolles du crime refroidissaient à peine au-dessus des camps d'extermination? Comment certains rescapés ont-ils pu être parqués dans d'autres camps pour le seul motif qu'ils espéraient rejoindre une terre qu'on leur avait promise? Ce récit mêle avec justesse document et fiction sur le drame de l'Exodus. Il nous renvoie une image peu réjouissante de la culpabilité des puissances occidentales.
 
 
 
Je pars demain pour une destination inconnue – Maud Tabachnik – L'Archipel - 235 pages – 18,95€ - **
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 10 février 2013
 
 
 
 

lundi 11 février 2013

La place du mort

 
 
 L'amour fou dans le polar a ses contraintes. Le narrateur de ce petit roman diabolique est "le fils d'un fantôme et d'une bouteille de gin", entendez par là qu'il n'a jamais connu son père et que sa mère avait un penchant pour les breuvages corsés. Né de peu, donc, il se rêve maître du monde après une rencontre avec une Allemande en rupture de livret de famille. Une photo découverte dans le sac de la belle va lui révéler qu'en amour aussi, on occupe parfois la place du mort. Un délicieux vertige.
 
 
Le deuxième homme – Hervé Commère – Fleuve noir – 250 pages – 18,90€ - ***
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – 10 février 2013
 
 
 
 

vendredi 8 février 2013

Cuisine et dépendance

 
 
 
 
 
 "J'ai tué Kennedy" est la version romanesque du Manifeste. Montalban y recycle une grande variété de formes littéraires, lettres, poésies, épitres, roman d'espionnage, esquissant au passage la légende de Pepe Carvalho, garde du corps d'un président américain vivant dans le Palais des Sept Galaxies suspendu au dessus de la Maison-Blanche. Ainsi Pepe Carvalho a-t-il appartenu à la CIA avant de devenir cet ex-membre du Parti Communiste reconverti en "gastrosophe" désabusé.
 
 
 
 
 
J'ai tué Kennedy – Montalban – Points Policier – 6,30€
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – mai 1994
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
"Au-delà de la tétée, il y a le steak tartare, et le jaune d'œuf est une lumière qui, comme les mots deviennent choses, se fait chair". Voilà qui vous mettra en appétit pour le weekend. C'est le commentaire qui accompagne l'une des soixante-deux "Recettes immorales" de Montalban.
 
 
 
 
 
 
 
Recettes immorales – Montalban – éditions de l'Épure – 142 pages – 18,30€
 
 
 


Sur Montalban, lire aussi dans ce blog: sauce catalane
                                        Pepe le moqueur
 
 
 
 
 
 

jeudi 7 février 2013

Sauce catalane


 
 
La première enquête de Carvalho
 
 
 Détective privé‚ barcelonais, gastronome, amoureux de Charo, la prostituée, et compagnon de route de Biscuter, la petite crapule qui le seconde dans ses enquêtes, Pepe Carvalho est devenu un mythe du polar espagnol. Malgré le style qui évince les clichés du genre et l'intelligence désabusée d'un personnage sans rival devant les fourneaux, forte est la tentation dès lors de ne voir en Montalban qu'un digne successeur de Chandler qui aurait habilement mitonné le noir californien à la sauce catalane.
 
 
 
 
Tatouage – Montalban – traduit de l'espagnol par George Tyras – Seuil Points Policier – 6,60€
 
 
 
 
 
Tex Avery contre Walt Disney
 
 La vérité est bien différente.  Le Manifeste subnormal, publié initialement en 1970, est un essai qui se présente sous la forme d'un détournement du discours politique. Dans les années soixante, il fallait se battre contre la dictature mais la dictature n'était que le déguisement austère d'une idéologie déjà souveraine partout ailleurs. En apparence, une poignée de révolutionnaires affrontaient la Guardia Civil alors que la bataille était gagnée sur un autre front plus cathodique. La rage froide qui irrigue le Manifeste se veut une réponse décapante au mirage imposé qui envahit le monde.
 
 
 
 
Le manifeste subnormal – Montalban – Traduit de l'espagnol par George Tyras – Bourgois – 15,24€
Lionel Germain – Sud-Ouest-dimanche – mai 1994



Sur Montalban, lire aussi dans ce blog: Pepe le moqueur
                                                                                  Cuisine et dépendance



 

Auteurs

Abbott Jeff Abbott Megan Abeille Jacques Abel Barbara Abtey Benoît Adàm Anne Adamson Gil Aden Thomas ADG Adler-Olsen Jussi Agualusa José Eduardo Aguinaldo Silva Aichner Bernhard Ajvaz Michal Alaux Jean-Pierre Alden Rebecka Aldiss Brian Alexandre Laurent Alger Cristina Allyn Doug Alsterdal Tove Amand Patrick Ambrose David Amila Jean Amoz Claude Anderson Poul Andrevon Jean-Pierre Andriat Frank Anger Kenneth Angevin David Ani Friedrich Appers Alexandra Arbol Victor del Argemi Raùl Arion George Aristégui Marie-Claude Arnott Jake Arnould Jacques Arthur G.D. Asimov Isaac Aspe Pieter Astier Ingrid Atkins Ace Aubarbier Jean-Luc Aubenque Alexis Aubert Brigitte Audru Guillaume Augusto Edyr Aurousseau Nan Ayerdhal Ayres Jedidiah Bablon Jacques Ball Toby Banks Iain M. Bannalec Jean-Luc Bannel Cédric Banville John Barbato Paola Barbet Pierre Barclay Linwood Barde-Cabuçon Olivier Barker Clive Baronian Jean-Baptiste Barr Nevada Barrière Michèle Barski Odile Bartelt Franz Barton Fiona Bassoff Jon Bathelot Lilian Bauwen Patrick Baxter Stephen Bayer William Beaulieu Bradley P. Bec Raoul Behm Marc Beinhart Larry Bell David Bell Sarah Benedetti Caroline de Benotman Abdel Hafed Benson Stéphanie Berg Alex Bergal Gilles Berry Steve Beuglet Nicolas Beukes Lauren Beutin Philippe Beverly Bill Bilal Parker Bill Frank Bindner Christian Birkefeld Richard Bizien Jean-Luc Bjork Samuel Black Benjamin Blake James Carlos Blanche Francis Bloch Robert Block Lawrence Bofane In Koli Jean Bohler Sébastien Boireau Jacques Boissel Xavier Bonini Carlo Bonnot Xavier-Marie Bordage Pierre Bosch Xavier Bosco Jacques-Olivier Bossi Luc Bouchard Nicolas Bouchery Sébastien Bouhier Odile Boujut Michel Boulay Bill Boulle Pierre Bourcy Thierry Bourrel Anne Bouysse Franck Box C.J. Boyle William Bradbury Jamey Bradbury Ray Braithwaite Oyinkan Bridenne Jean-Jacques Bronnec Thomas Brooks-Dalton Lily Brown Fredric Brown Larry Browne S.G. Bruen Ken Bruet-Ferreol Jean-Denis Brun Thierry Brunet Marion Brussolo Serge Bryndza Robert Buchholz Simone Buisson Jean-Christophe Burke James Lee Burke Shannon Burnet Graeme Macrae Bussi Michel Cacciatore Giacomo Caldwell Erskine Caldwell Ian Calestrémé Natacha Calligaro Maxime Camaille Serge Camilleri Andrea Campagne Jean-Pierre Campbell Bonnie Jo Canigüz Alper Cantaloube Thomas Card Orson Scott Cardère Éric Carey M.R. Cargnelutti Patrick Carlier Christophe Carlotto Massimo Carlsson Christoffer Carrisi Donato Casey Jane Cash Wiley Caspary Vera Castells Raymond Castro Joy Catani Vittorio Cavanaugh Tony Cayre Hannelore Cazaubon Bernard Celestin Ray Cerutti Fabien Chabon Michael Chainas Antoine Chalumeau Laurent Chamoiseau Patrick Chandler Raymond Charyn Jérôme Chattam Maxime Chaumeil Jean-Paul Chérel Guillaume Cherrière Éric Cherruau Pierre Chesterton G.K. Chevron Michel Chiang Ted Chirovici E.O. Chmielarz Wojciech Chneiweiss Arnaud Chomarat Luc Christie Agatha Cixin Liu Claret Alain Clark Marcia Clark Mary Higgins Claude Hervé Clavel Fabien Cleveland Karen Cloche Émeric Coatmeur Jean-François Coben Harlan Cocco Giovanni Cohen-Scali Sarah Cole Martina Coleman Reed Farrel Colin-Olivier Philippe Colize Paul Collette Sandrine Commère Hervé Compère Daniel Connolly J.J. Connolly John Contrucci Jean Cook Thomas H. Corrêa Alvim Corwin Miles Costantini Chris Costantini Roberto Couao-Zotti Florent Courbou Michèle Courtois Grégoire Crabb Ned Crais Robert Crews Harry Crichton Michael Crifo Thierry Crombie Deborah Crouzet Vincent Crumley James Curval Philippe D.J. Duclock d'Aillon Jean D'Ovidio Pierre Dac Pierre Daeninckx Didier Damasio Dard Frédéric Darlton Clark Darnaudet Boris Darnaudet François Daviau Mo Davidsen Leif Day Elizabeth Day Thomas Dayau Dominique Dazieri Sandrone De Cataldo Giancarlo De la Pava Sergio Decca Hervé Defendi David Degli Antoni Piero Deighton Len Delafosse Jérôme Delany Samuel R. Delperdange Patrick Delteil Gérard Delzongle Sonja Demaris Ovid Demeillers Timothée Demouzon Alain Demure Jean-Paul Deniger Alex Denjean Cécile Depp Daniel Derey Jean-Claude Deschodt Pierre Descott Régis Desjours Ingrid Desmurger Christophe Dessaint Pascal Develde Arnaud Di Rollo Thierry Dick Philip K. Dicker Joël Dietrich Pascale Dieudonné Adeline Disch Thomas DOA Dolan Eva Doolittle Sean Doronine Andreï Downey Timothy Dozois Gardner Drews Christine Druillet Philippe Duchon-Doris Jean-Christophe Dufour Catherine Dugoni Robert Dumas Alexandre Dumeste Bertrand Duplessier Nicolas Duret Alain Eastland Sam Ebersohn Wessel Echenoz Jean Edugyan Esi Edwardson Ake Egan Greg Ekberg Anna El Makki Laura Elizarov Mikhaïl Ellis David Ellory R.J. Ellroy James Elo Elisabeth Elsberg Marc Embareck Michel Engh M.J. Eriksson Kjell Ewa Julie Ewers Hanns Heinz Expert Jacques Fabre Cédric Fager Anders Faget Dominique Faivre-d'Arcier Jeanne Fajardie Frédéric Falk Rita Fallaras Cristina Farmer Philip José Farrell Henry Farris Peter Fast Howard Faust Christa Fava Claudio Favan Claire Faye Estelle Faye Lindsay Feinmann José Pablo Fel Jérémy Férey Caryl Fernandez Marc Ferris Gordon Filoche Gérard Finn A.J. Fintoni Lionel Fitch Stona Fitzek Sebastian Fleischhauer Wolfram Flint Emma Fogel Benjamin Fontana Giorgio Forma Dominique Fortin André Fouassier Éric Fournié Isabelle Fox Susi Freeling Nicolas Freeman Castle Frégni René French Nicci French Tana Fructus Nicolas Fuller William Gagnol Alain Gailey Samuel W. Gain Patrice Galhos Diniz Galina Maria Gangemi Mimmo Garcia Rosado Pedro Garcia-Roza Luiz Alfredo Gardner Lisa Garlini Alberto Garnier Pascal Gault William Campbell Gauthier Brigitte Gay Olivier Gay William Gazan Sissel-Jo Gechter Olivier Geffray Élodie Gélin Simone Gely Cyril Gendron Sébastien Genève Max Geni Abby George Elizabeth Georget Philippe Gerhardsen Carin Giacometti Éric Giébel Karine Gilbers Harald Gildiner Catherine Gillio Maxime Glot Claudine Glukhovsky Dmitry Goines Donald Goldberg Tod Goldsmith Martin M. Goldstein Lisa Gordon David Gordon Neil Gores Joe Gorodischer Angelica Gouiran Maurice Gour Batya Gourio Jean-Marie Grand Emmanuel Grangé Jean-Christophe Granotier Sylvie Green Norman Gregory Daryl Grey S.L. Grimes Martha Grisham John Grote Paul Gruber Andreas Grundmann Pierre Guay Patrick Guedea Rogelio Guéraud Guillaume Guérif François Guez Jérémie Guillaume Laurent Guillaumot Christophe Guillen Rémy Guittaut Pierre Gundar-Goshen Ayelet Guttentag Bill Guttridge Peter Guyot Gildas Hachmeister Göran Haley Guy Hamilton Edmond Hamilton Ian Hamilton Peter F. Hammett Dashiell Hamon Alain Hampson H.J. Hannah Sophie Haquet Charles Hara Ryo Harang Jean-Baptiste Harper Jane Harper Jordan Harrington Kent Harris Oliver Harris Robert Harrison A.S.A. Harrison Colin Harvey John Hauret Philippe Hawken Sam Hawkins Paula Hawkins Scott Hayder Mo Heinichen Veit Hemingway Ernest Hénaff Sophie Henneberg Nathalie Henninger Bernard Henriksen Levi Henzell Perry Hériot Frank Hermanson Marie Hernandez Vladimir Herrmann Elizabeth Herron Mick Hespel Patricia Higashino Keigo Hill Joe Hillenbrand Tom Himes Chester Hinkson Jake Hlasko Marek Hofmann Sabine Hogan Chuck Holly Chloé Holmen Martin Holmqvist Karin Brunk Honda Tetsuya Hoskins Richard Hossain Saad Z. Hrbek Greg Hubert Jocelyne Huebner Fredrick Humbert David Hunter Lindsay Iles Greg Incardona Joseph Indridason Arnaldur Izner Claude Jablonka Ivan Jaccaud Frédéric Jackson Shirley Jahn Ryan David James Bill James P.D. James Peter Jaouen Hervé Jeambar Denis Jeffers H. Paul Jensen Liz Jeury Michel Johansson Lars Vasa John D.B. Johnson Craig Jolibert Stéphane Joly Eva Jones Stan Jonquet Thierry Jordan Neil Josaphat Fabienne Jourdain Hervé Joy David Joyce Graham Jubert Hervé Kallentoft Mons Kaminsky Stuart Kanon Joseph Kardos Michael Katz Gabriel Katz Krefeld Michael Katz William Kauffmann Alexandre Kaufman Amie Kazinski A.J. Keller Stéphane Kelly Thomas Kennedy Randy Kennedy William Kepler Lars Kepnes Caroline Kermici Sylvain Kerr Philip Khara David S. Khemlin Margarita Kiernan Stephen King Stephen Kirk Shannon Kleinmann Philippe Klimacek Viliam Kloetzer Laurent Knox Joseph Kokotukha Andriy Koontz Dean Kovarni Liz Kress Nancy Krishnan Arun Kristoff Jay Labarre Nicolas Ladouari Laurent Lagercrantz David Laguerre Philippe Laigle Jean-Pierre Lalumière Jean-Claude Lamar Jake Landis Geoffrey A. Langer Adam Lansdale Joe R. Lapeyre Bénédicte Lapid Shoulamit Larsson Asa Lavenant Eugénie Le Guin Ursula Le Roy Philip Lebel Nicolas Leblanc Claude Leblanc Maurice LeCarré John Lecaye Alexis LeCorre Hervé Ledesma Francisco Gonzalez Ledun Marin LeFur Yann-Fanch Legay Piet Legendre Cyrille Legras Jérôme Lehane Dennis Lehmann Christian Lehoucq Roland Leiber Fritz Lemaitre Pierre Lenglet Alfred Lenormand Frédéric Lenot Alexandre Leon Donna Leonard Elmore Leroy Jérôme Lescarret Philippe Levin Edmund Levison Iain Ligner Meddy Lindgren Torgny Liu Ken Lizion Dorothée Loevenbruck Henri Lortchenkov Vladimir Lotz Sarah Loubière Sophie Loubry Jérôme Loughran Peter Lous Alexandre Loustal Lovecraft Lövestam Sara Lovitt Zane Luce Christine Lucius Walter Lucovich Jean Pierre de Lunde Maja Lutteman Marcus luvan MacBride Stuart Mackay Malcolm Maclean Charles Madani Karim Magella Amneris Maggiori German Magnason Andri Snaer Mahjoub Jamal Mai Fred de Mai Jia Mako Malajovich Gustavo Mallock Malte Marcus Malzberg Barry Manchette Jean-Patrick Maneval Éric Manfredi Astrid Mannara Franco Manook Ian Manotti Dominique Manzor René Maravélias Éric Marcel Patrick Marinina Alexandra Markaris Petros Markogiannakis Christos Marpeau Elsa Mars Frédéric Marsh Ngaio Martin Andreu Martin Dannie M. Martin George R. R. Martin Roger Martinez Augustin Martinigol Danielle Marty Patrick Marx Thierry Masali Luca Matas Richard Matheson Richard Matheson Richard Christian Mathieu Nicolas Matthews Jason Maurois André Mausoof S. May Peter McBain Ed McCall Smith Alexander McCallin Luke McCrary Mike McDermid Val McDonald Ian McDonald John Ross McGrath M.J. McGuire Ian McHugh Laura McIlvanney Liam Meddi Adlène Médéline François Mediavilla Philippe Mehdi Cloé Melnik Jaroslav Meno Joe Mention Michaël Mesplède Claude Messac Régis Meyer Deon Michaud Andrée A. Middleton T.J. Miéville China Milian Clément Millar Martin Millar Sam Miller Jax Miller Sylvie Miloszewski Zygmunt Minier Bernard Minville Benoît Mishani Dror Mizio Francis Moatti Michel Molfino Miguel Angel Monfils Nadine Monroe J.S. Monsour Jean Montalban Montelius Magnus Moore Viviane Morata Anne-Laure Morgan Janet Morgenroth Kate Morgiève Richard Morris Mary Morris Ronald L. Morris William Mosconi Patrick Mosley Walter Motta Philippe Muir William Mulder Caroline de Mullen Thomas Müller Xavier Musso Valentin Naam Ramez Naceri Bibi Nahapétian Naïri Nesbo Jo Neubauer Nicole Neuser Marie Neuvel Sylvain Neville Stuart Newitz Annalee Nicol Mike Nicolas Christophe Niel Colin Nikitas Derek Nirvanas Paul Nisbet Jim Nogaro Jean-Louis Norek Olivier Noriega Alfredo Nougué Martine Nozière Jean-Paul Nugent Liz Nunn Kem O'Callaghan Billy O'Malley Thomas O'Neil Louise O'Sullivan Colin Oakes Andy Offut Chris Okorafor Nnedi Olafsson Jon Ottar Oliva Éric Olsberg Karl Olson Michael Oppel Jean-Hugues Osborne J. David Otsiemi Janis Pagan Hugues Pagel Michel Paillard Jean-François Pair Stéphane Palahniuk Chuck Palewska Marie Palliser Charles Palou Pedro Angel Paris B.A. Parker Robert B. Parot Jean-François Parry Patricia Parys Magdalena Patsouris David Patterson James Paulin Frédéric Pavloff Franck Pavone Chris Peace David Pécherot Patrick Pelissier Patrice Pelot Pierre Pendown Léa Perrignon Judith Perry Anne Perry Karen Persson Giolito Malin Persson Leif GW Petry Ann Philippon Benoît Phillips Gin Piacentini Elena Picard Mathieu Piersanti Gilda Pines Paul Pinpin Jean-Christophe Pirozzi Gianni Plamondon Éric Plantagenet Anne Platini Vincent Platt Sean Pochoda Ivy Poe Edgar Poldelmengo Luca Polin Isabelle Portes Jean-Christophe Pötzsch Oliver Pouchairet Pierre Pouy Jean-Bernard Poznanski Ursula Pratchett Terry Prévost Guillaume Price Richard Priest Christopher Prolongeau Hubert Pronzini Bill Prudon Hervé Przybylski Stéphane Punke Michael Purdy Graham Douglas Quadruppani Serge Queen Ellery Quercia Boris Quint Michel Quirk Matthew Ragougneau Alexis Raizer Sébastien Rambach Anne Randall Marta Rankin Ian Rash Ron Ravelo Alexis Ravenne Jacques Raynal Patrick Rechenmann Guy Redondo Dolores Reig Rafael Renand Antoine Renberg Tore Rendell Ruth Renner James Reydi-Gramond Christophe Ribas Rosa Robillard Chantal Robinne Éric Robinson Frank M. Robinson Jeanne Robinson Kim Stanley Robinson Todd Rogneby Jenny Rolland Tobby Rollins James Rolon Gabriel Roncaglio Santiago Rosen Leonard Roslund et Hellström Rotella Sebastian Roux Christian Rouz Martin Rowe Michèle Roy Lori Ruaud André-François Rubenfeld Jed Ruellan André Rufin Jean-Christophe Rumeau Jean-Pierre Runcie James Ryck Francis Rydahl Thomas Saadawi Ahmed Sadoul Barbara Sainz de la Maza Aro Sakey Markus Salabert Juana Salamé Barouk Salem Carlos Salinas George Sallis James San-Antonio Sanchez Thomas Sanders Louis Sanderson Brandon Sansom C.J. Santaki Rachid Sard Hervé Sarid Yishaï Sarthor Jacques Scalese Laurent Scerbanenco Giorgio Scheer K.H. Schenkel Andrea Maria Schlesser Gilles Schreiber Joe Schwartzmann Jacky Scott James Sebhan Gilles Seethaler Robert Seigneur Olivier Selek Pinar Sender Elena Sers Caroline Serviss Garett P. Seskis Tina Setbon Philippe Séverac Benoît Shahid Hamid Omar Shangdi Taiping Shaw William Sheridan Le Fanu Shoham Liad Sigurdardottir Yrsa Silverberg Robert Simenon Simon Chris Simonay Bernard Simonin Albert Simsolo Noël Sivan Isabelle Slaughter Karin Sliders Tim Slocombe Romain Smith Dan Smith Michael Farris Smith Roger Somoza José Carlos Soula Denis Soulié François-Henry Sounac Frédéric Souvira Jean-Marc Spider Spillane Mickey Spinrad Norman Spitz Jacques St. Germain Justin Staal Eva Maria Stahl Jerry Starr Jason Steeman Stanislas André Steiner Kurt Steinhauer Olen Sten Viveca Stevens Chevy Stock Suzanne Stokoe Matthew Stolze Pierre Straub Peter Styron William Suaudeau Julien Sullivan Randall Sund Eric Axl Swanson Peter Swierczynski Duane Swindells Robert Sylvain Dominique Tabachnik Maud Tackian Niko Tafforeau Jean-Luc Takano Kazuaki Tallent Gabriel Tanugi Gilbert Taveau Olivier Taylor Alex Temple Peter Teodorescu Bogdan Tézenas Hubert Thiéry Danielle Thill Christophe Thilliez Franck Thomas David Thomas Louis C. Thomazeau François Thompson Carlene Thompson Jim Thorarinsson Arni Tiab Ahmed Tixen Élisa Topin Tito Totth Benedek Tremayne S.K. Trouadec Yves Truc Olivier Trudmann Gustav Tucker Neely Turow Scott Uebel Tina Unsworth Cathy Vagner Yana Van Moere Marie Vance Jack Vandroux Jacques Varela José Varenne Antonin Varesi Valerio Vas-Deyres Natacha Vautrin Jean Veaute C.M. Védrenne Julien Veloce Viola Verne Jules Vian Boris Villard Marc Vincent Gilles Vindy Marie Vinson Sigolène Viola Alessio Vix Élisa Wahlöö Per Wainwright John Waite Urban Waites Martyn Walker Martin Walker Sarai Walter Jess Walton Jo Wambaugh Joseph Ward Philippe Ware Ruth Watkins Paul Watson S.J. Watts Peter Weber Jean Weisbecker A.C. Wells H. G. Welsh Louise Westlake Donald Whale Laurent Wheeler Jr Frank Whitmer Benjamin Wieners Annette Wiles Will Wilhelm Marie Willeford Charles Williams Charles Williams Philip Lee Williamson Eric Miles Willmann Thomas Willocks Tim Wilms Anila Wilson Robert Charles Winkler Mark Winnette Colin Winslow Don Wolf Inger Wolf Tobias Wolfe Bernard Womersley Chris Wright David Xerxenesky Antonio Xiaolong Qiu Xiradakis Jean-Pierre Yi-Feng Kao Yokoyama Hidéo Young David Young Heather Yu Charles Zamiatine Evgueni Zanon Carlos Zárate José Luis Zeimet Nicolas Zelazny Roger Zellweger Mark Zimler Richard Zinos-Amaro Alvaro